Championnat haïtien de football professionnel 2016 : Serie d'ouverture

Un Racing sur le toit du football haïtien

En dominant le FICA 0-0 et 1-0 en finale de la série d’ouverture du Championnat haïtien de football professionnel, le Racing des Gonaïves a détrôné dimanche son adversaire du jour pour se hisser sur le toit du football haïtien pour la 2e fois de son histoire.

Publié le 2016-05-31 | Le Nouvelliste

National -

Racing des Gonaïves fils spirituel du Racing Club Haïtien 1962, un prêtre (père Louis Simon), fan du Racing Club Haïtien, est transféré aux Gonaïves. Trop loin pour venir assister aux matchs du Racing Club Haïtien, il décida, le 7 avril 1962, de fonder un autre Racing qu’il baptisa du nom de Racing Junior des Gonaïves. Le Racing des Gonaïves est né et il adoptera comme l’aïeul qui a inspiré sa naissance le « jaune et bleu » comme couleurs officielles. Ascension rapide entre Éclair et Aigle Rouge Dans cette ville des Gonaïves ou l’Aigle Rouge et l’Éclair trônaient en maître, le football pratiqué par le nouveau club lui permet de se faire graduellement une petite place dans le cœur de beaucoup au point que rapidement les duels entre les trois clubs suscitèrent beaucoup de passion ouvrant même la porte à un vrai derby quand le Racing Junior des Gonaïves affrontait l’Éclair des Gonaïves. Éclosion lente sur le plan national Sur le plan national, par contre, les jaune et bleu des Gonaïves tardèrent à s’imposer dans la mesure où il existait des compétitions de ligue parmi lesquelles la Coupe Pradel régnait en maître à Port-au-Prince mais aucune compétition pouvant permettre aux vainqueurs des différentes ligues de pouvoir se défier et se révéler dans la capitale. Finaliste dès la 5e édition du championnat national À la création du championnat national en 1988, ils sont 3 à représenter la ville des Gonaïves dans la première édition. Si le Racing Jr des Gonaïves fut barré par l’Aigle Rouge, 4 ans plus tard, il parvient en finale où il est battu par le Tempête de Saint-Marc mais termina quand même sur la 2e marche du podium. 6 ans plus tard on le retrouvera en finale pour la seconde fois de son histoire mais cette fois le club a tout simplement abdiqué en concédant une écrasante victoire 14-0 au match retour de la finale afin de ridiculiser la compétition et la victoire du match aller attribuée sur tapis vert au FICA (une erreur fait que le calendrier qui est parvenu aux dirigeants du Racing des Gonaïves fut programmé 24h après celui du calendrier qu’avait reçu le FICA. Les organisateurs de la compétition avaient choisi tout simplement d’attribuer la victoire aux Capois parce que le Racing ne s’était logiquement pas présenté sur le terrain. Au moment de disputer le match retour, les Gonaïviens, en signe de protestation, avaient inscrit buts sur buts contre leur camp pour ridiculiser et la compétition et le vainqueur). Champion à l’ occasion de son 46e anniversaire 10 ans plus tard, le Racing Jr des Gonaïves rebaptisé Racing Football Club des Gonaïves avec le sigle RFG, avec la génération des Clerçant Clerjuste, Antonio Lespinasse, Djoules Valcourt âgé seulement de 16 ans à l’époque les « jaune et bleu » des Gonaïves touchaient enfin le graal. Un graal sitôt touché, le Racing replonge dans la disgrâce puisque l’équipe fut décimée l’année suivante par le fait que plusieurs joueurs firent défection et est reléguée en seconde division dans la foulée. Ce n’est qu’à la faveur de la décision de décembre 2013 qu’il fut repêché en compagnie du Violette Athlétic Club pour la création du pseudo Championnat haïtien de football professionnel. Un Racing des Gonaïves renouvelé Cette année, un nouveau comité élu en début de saison décide alors de faire avec les moyens du bord une gestion transparente de la situation. Le complexe sportif de Morne-Blanc construit par le gouvernement Martelly/Lamothe devient utile à la cause. Le public adhère et sous la houlette d’un staff technique dirigé par un habitué de la maison, David Clénord (entraineur principal et entraineur du Racing FG en 2005/2006, 2012-2013 et 2016), Rony Julien (assistant entraineur), Pierre Jean Ronald (entraineur des gardiens) et une équipe type composée de : Janel Jeune – Ernso Cénatus, Laurent Sténio, Michelson Joseph, Ronald Présendieu – Philippe Junior, Jean Junior Odiles, Djoules Valcourt – Charles Bendjy, Wilson Abellard et Stevenson Guillaume, le Racing des Gonaïves se montre intraitable. Il aligne 12 victoires (10 en phase régulière 2 en phase play-offs), 8 nuls (6 en phase régulière et 2 en play-offs) contre une seule défaite pour s’offrir à nouveau le titre de champion national. Un titre national qui réunit toute une ville derrière son seul représentant parmi l’élite.

Enock Néré
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".