Plus qu’une simple affaire d’heure

Publié le 2016-03-14 | Le Nouvelliste

Sans que personne ne s’y attende, vendredi, Haïti, par décision unique du président provisoire Jocelerme Privert, est sorti du changement d’heure deux fois par an. Cela faisait cinq ans que l’on appliquait cette mesure. Avant que Privert ne mette fin à cette pratique restituée par Michel Martelly alors que René Préval avait interrompu la série des changements d’heure en vigueur pendant les deux ans de la paire Alexandre-Latortue, Haïti joue au yoyo avec ses pendules depuis que le changement d’heure a été institué par Jean-Claude Duvalier au début des années 80. Pas besoin de remonter si haut pour se rendre compte que la bataille heure d’hiver VS heure d’été est politique. Il y a ceux qui préfèrent l’heure nationale et les autres qui l’avancent ou la retardent, chaque six mois. Aucun débat sérieux, pas une fois, n'a eu lieu sur l’opportunité de changer ou de ne pas changer l’heure. De nous aligner sur la Floride ou de rester dans notre fuseau horaire. Pas une fois, le secteur des affaires, ceux qui emploient la force de travail en Haïti, le secteur de l’enseignement ou les piliers de la vente de l’électricité, EDH en tête, personne ne s’est prononcé doctement sur cette affaire d’heure. Nos réveils sont politiques et tout le monde s’y soumet. Cela fait sourire comme toutes les choses sérieuses en Haïti. Pas plus. Vu le court délai entre l’annonce de la décision et son entrée en application, beaucoup se sont retrouvés empêtrés dans le non changement d’heure : compagnies de télécommunications, lignes aériennes et des millions d’Haïtiens, chacun en ce qui le concerne. Les autorités n’en ont cure. Macoutes ou kamoken, de facto ou Lavalas, militaires ou autorités de transition, présidents élus ou provisoires, chacun est fier de son pouvoir de décider de l’heure à laquelle nous nous réveillons avec ou sans le lever du soleil. Cela a un arrière-goût des mots de ce monarque qui disait : «L’Etat, c’est moi .» Ici, pour nos petits grands chefs, « l’heure est celle de leur bon plaisir ». Dans le cas de Monsieur Privert, faute de changer de Premier ministre ou de gouvernement, après un mois au pouvoir, il a célébré son règne avec ce coup fumeux : le retour à l’heure nationale. Serge Beaulieu, au pays sans réveil où il repose, doit se réjouir de cette décision de son coreligionnaire du grand Sud. Comme disent les mauvaises langues, Haïti est suffisamment en retard pour ne plus s’inquiéter de l’heure qu’il est. De toute façon, personne n’est jamais ponctuel à aucun rendez-vous. Arriver en retard est même une haute forme de politesse pour ne pas embarrasser celui qui, en tout état de cause, ne nous attend pas à l’heure convenue. Nous avons un prétexte de plus : « Privert n’a pas changé l’heure, je pensais que j’aurais le temps d’arriver. » Plus qu’une simple affaire d’heure, c’est notre rapport au temps qui pose problème en Haïti. Nous n’avons pas le sens de la ponctualité ni celui des urgences. Encore moins le bon sens de choisir nos priorités.
Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".