Livre / Editions C3

Martelly à la loupe de Me André Michel

Publié le 2016-03-07 | Le Nouvelliste

Culture -

Dumy Édouard Sous la plume d’André Michel se décrit l’échec du président Martelly. Selon l'auteur, le malheur de ce dernier résulterait d’un mélange de son arrogance et de son ignorance. Cette mixture l’a conduit à commettre de graves erreurs. En sept chapitres, le jeune avocat dresse un bilan négatif du régime Tèt Kale dans son livre au titre évocateur : L’échec. À la première de couverture, une photo de Martelly, la tête inclinée. En 4e de couverture, un peu moins visibles, des membres de son équipe. La photo se dégrade en fond blanc au-dessous du poster où s’inscrit le titre de l’ouvrage. Du bleu foncé au bleu ciel, avec le premier C à l’envers et décalé vers le bas, André signe « L’échec » de Martelly, publié aux Éditions C3. D’entrée de jeu, le militant retrace les dernières heures du quinquennat du régime Tèt Kale. L’emphase est mise sur le 22 janvier 2016, date charnière qu’il qualifie de « réveil des masses ». Selon lui, celle-ci marque un tournant important dans la bataille démocratique. Cette journée a consacré la défaite du projet de l’équipe Martelly : celui de conserver le pouvoir en élisant son dauphin Jovenel Moïse, président d’Haïti. Contraint par la pression populaire, Pierre-Louis Opont, président du CEP, a reporté les joutes du 24 janvier sine die. À la quatrième de couverture, il inscrit les deux gravissimes fautes qui, selon lui, ont provoqué l’insuccès du pouvoir Tèt kale. Le 27 octobre 2011, l’incarcération du député de Delmas-Tabarre et les deux arrêtés : l’un en date du 24 janvier 2012 portant création de COLFAM, présidée par Sophia, et l’autre ayant conduit à la nomination de son fils Olivier au ministère des Sports et de l’Action civique. Selon « avoka pèp la », tel qu’il se nomme, Martelly a mis à nu les vrais ennemis de la démocratie. Il s’agit d’une note positive de son mandat. Pour lui, les membres de la communauté internationale seraient les vrais ennemis du peuple haïtien. Elle mine toute tentative de développement de la première république noire du monde. La plume de l'avocat crache de propos acerbes sur la communauté internationale pour avoir supporté Michel Martelly malgré ses écarts de conduite. « Cela je le trouve malsain », parlant de l’appui de l’international au pouvoir. L'avocat persiste et signe que Martelly est le président qui a le plus largement bénéficié du support de l’international. Sous sa présidence la fracture sociale se creuse vertigineusement. Les gens de la classe moyenne deviennent de plus en plus pauvres. «Il a été difficile de trouver un citoyen capable de contribuer à hauteur de 50 000 gourdes lors des mobilisations décrétées contre le plan du pouvoir Tèt Kale », écrit l'auteur de L'échec. Analysant le règne de l'ancien président du konpa, il décèle que de malheureux événements qui ont secoué notre société ont fait ressurgir la question de couleur qui se traduit par l’expression « Desalin pral kay Petyon ». Manifestement, ces clivages nés d’une atmosphère politique se révèlent défavorables au bien-être de la population haïtienne, reconnaît l'autre. Le lecteur doit s'attendre à lire des pages surprenantes quand André Michel avoue qu'il tient quelque chose de commun avec Sweet-Micky. L'auteur souligne qu'il partage la vision musicale du président du konpa : « L’artiste Sweet-Micky exerce sur moi une grande fascination », et d' ajouter : « Sa musique est libératrice ». Le militantisme de Me Michel souffle dans ce livre et l’empêche de se démarquer de ses coéquipiers de qui il fait l’éloge dans le septième chapitre. Dans « Une galerie de portraits tirés d’une lutte politique », même s’il reproche à Évans Paul de n’avoir pas organisé les élections, il soigne l’image de Newton St-Juste, Me Carlos Hercule, Mirlande H. Manigat, Énold Florestal, Liliane Pierre-Paul, Jean Monard Métellus, Gary Pierre-Paul Charles, Marie Lucie Bonhomme et Camille Fièvre. Le livre laisse le lecteur sur sa faim. La réflexion de l’auteur s’achève par un épilogue. En annexe, il place tout un ensemble de dossiers, dont les courriels échangés entre Clinton et le secteur privé et l’ambassade des États-Unis en Haïti. La difficulté de catégoriser ce texte est patente. Plus d’un se demande s’il s’agit d’un roman ou d’un essai.

Dumy Edouard edousur@gmail.com Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".