Fondation Lucienne Deschamps / Jury

Henri Deschamps 2015 : deux prix littéraires pour un 40e anniversaire

Un parfum de jeunesse souffle sur le prix littéraire Henri Deschamps qui célébrait son 40e printemps, à l’hôtel Royal Oasis, le mardi 24 novembre. Deux jeunes écrivains, Markendy Simon et Jean Billy Mondésir, entrent désormais dans la galerie des écrivains qui ont marqué la Maison Deschamps.

Publié le 2015-11-25 | Le Nouvelliste

Culture -

Deux jeunes écrivains ont été récompensés, à l’occasion du 40e anniversaire du prix littéraire Henri Deschamps. Markendy Simon a remporté haut la main le prix Deschamps 2015 pour son recueil « Des poèmes en bois de campagne » et Jean Billy Mondésir a eu une mention spéciale pour son roman « Il fallait venir un soir ». Pour la présidente du jury, Evelyne Trouillot, c’est tout à fait « par un heureux hasard en ce 40e anniversaire, qu’une œuvre poétique, un recueil de 40 poèmes remporte le prix, symbolisant ainsi l’importance de la poésie dans le champ littéraire haïtien ». Ce recueil auréolé du prix littéraire Henri Deschamps 2015 « constituait l’œuvre littéraire la plus achevée parmi les manuscrits reçus ». Saisie par la magie du poète, Evelyne Trouillot s’est laissée emporter par le souffle profond de ce recueil qui est « capable de produire une forte émotion poétique ». Vêtu en costume pour l’événement, Markendy Simon, applaudi par l’assistance, a reçu un chèque de 150 000 gourdes. Il aura droit à 1 000 exemplaires de son recueil qui seront imprimés aux frais de la maison Henri Deschamps, a précisé le représentant de ladite institution, Peter Frisch. Le produit de la vente des exemplaires reviendra également au lauréat. L’auteur du recueil « Des poèmes en bois de campagne » a remercié ses amis poètes qui l’ont accompagné dans son aventure littéraire. Il a cité nommément Lyonel Trouillot, qui a permis à de nombreux jeunes de se frotter avec la littérature, Inéma Jeudy, Frantz Jean-Baptiste, Bonel Auguste et Rodney St-Éloi. Par ailleurs, il a salué la fondation Lucienne Deschamps qui a su créer une opportunité pour le monde littéraire haïtien afin que les œuvres des talents littéraires ne moisissent pas au fond des tiroirs. L’animatrice de la soirée, Marie Laurence Jocelyn Lassègue, a rappelé au poète que durant un an, il siègera parmi les membres du jury à l’instar de Rhoddy Attilus, auteur de « Kèkèt ak Janmari », le lauréat de l’année dernière. Mention spéciale pour Mondésir À un auditoire attentif, Rhoddy Attilus a présenté en ces termes l’œuvre de Jean Billy Mondésir qui a eu la mention spéciale : « J’ai eu la chair de poule en lisant le roman de Jean Billy Mondésir intitulé ‘’Il fallait venir un soir’’. Dans ce roman, l’auteur nous transporte dans un univers lascif et voluptueux. Les femmes défilent, ravissantes, caressantes, sensuelles. Les corps exubérants invitent à l’exploration. » Mais Attilus réalise tout de suite que la charge érotique du texte s’est assombrie par l’incapacité, l’impuissance du personnage central de l’histoire. Comment un homme entouré par toutes ces merveilles du monde a-t-il failli à sa tâche ? Par impuissance, il n’arrive pas à abreuver de plaisirs ces créatures de rêves. Ce roman qui séduit par son originalité a créé une envie de le lire au plus vite chez l'assistance qui buvait les paroles d’Attilus. Mondésir, pour cette mention spéciale, a reçu un chèque de 100 000 gourdes. Comme Markendy, il sera gratifié de 1 000 exemplaires de son œuvre et empochera dans son intégralité le produit de la vente. Remonter l'histoire Pour un 40e anniversaire, Frankétienne s’est transformé en fleuve de paroles pour raconter les débuts du prix littéraire Henri Deschamps, créé en 1975 par les membres du conseil d’administration de la société «Maison Henri Deschamps. Toujours en verve, il a passé en revue les grandes figures du jury ; à la fin, il a fait d’autres ouvertures dans la cérémonie de remise de prix, allant à prophétiser sur l’avenir du monde qui ne promet pas le paradis. L'auteure de ''Visages de Femmes-Portraits d'Ecrivains'', Mme Madeleine Gardiner, lauréate du prix Deschamps 1981, invitée à prendre la parole, s’est entretenue avec l’assistance sur un ton de confidence. Elle a livré le secret de son bonheur. Femme de culture, elle s’est abreuvée de littérature, délectant Marie Chauvet, Ida Faubert, Paulette Poujol-Oriol, Mona Guérin. N’ayant jamais eu de mari ni d’enfants, elle s'était épargnée des soucis prosaïques d’ici-bas pour s’adonner à ce qu’elle aime : écrire et enseigner. À 89 ans, elle plane dans son milieu comme un duvet d’oiseau et son désir s’envole encore aux ailes des mots qu’elle utilise avec brio pour charmer son auditoire. Pour un 40e anniversaire, la poésie, la musique, la danse s’accordaient pour un instant de retrouvailles.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".