Trafic de drogue

Des proches du président Nicolas Maduro arrêtés en Haïti

Publié le 2015-11-11 | Le Nouvelliste

Deux proches du président vénézuélien Nicolas Maduro et de sa femme Cilia Flores ont été arrêtés pour trafic de drogue, en Haïti, mardi soir, lors d’une opération coordonnée par la DEA, a révélé les médias américains ce mercredi 11 novembre 2015. Il s'agit d'Efrain Antonio Campos Flores, qui s'est présenté aux autorités comme le beau-fils de la Première dame du Venezuela, Cilia Flores, et de Francisco Flores de Freitas, qui a affirmé être son neveu. Efrain Antonio Campos Flores, 29 ans, a indiqué être le fils de la soeur de Cilia Flores et assuré avoir été élevé par la première dame du Venezuela. Efrain Antonio Campos Flores et Francisco Flores de Freites qui étaient sur le point de transporter presque une tonne de cocaïne aux USA ont été arrêtés quand leur avion est arrivé à Port-au-Prince, selon cette dépêche. Pendant son arrestation, Campos a clamé être le fils de Flores et le beau fils du président Nicolas Maduro, a indiqué Micheal Vigil, un ancien officiel de la DEA, à l’Associated press. Efrain Antonio Campos Flores est présenté comme quelqu’un qui a été élevé par le couple et a grandi dans la maison de Maduro. Michael Vigil a confié avoir été tenu au courant de l’opération d'infiltration ayant permis ces arrestations. En octobre, ces deux hommes avaient contacté un intermédiaire au Honduras car ils souhaitaient acheminer 800 kilos de cocaïne aux Etats-Unis depuis l'aéroport d'une petite île de ce pays, Roatán. Cet intermédiaire se trouvait être un informateur de l'agence américaine de lutte contre le trafic de drogue (DEA), qui a pu filmer et enregistrer leur entrevue. Lors d'un rendez-vous au Venezuela, les deux hommes avaient apporté un kilo de cocaïne pour témoigner de la qualité de leur marchandise. Les jeunes hommes contre lesquels le bureau du procureur de New York a présenté des charges ont dit aux autorités lors de leurs interpellations qu’ils avaient l’immunité diplomatique. Mais, la police n’a trouvé aucune justification à cette réclamation, a révélé ABC en espagnol. Ils ont dit à la DEA qu’ils agissent en connexion avec Diosdado Cabello, le président de l’Assemblée nationale du vénézuela ainsi que le gouverneur Tarck El Aissami qui est un ancien ministre de l’intérieur du Venezuela. Efrain Antonio Campos Flores et Francisco Flores de Freites ont déclaré avoir reçu l’aide d’officiels haut placé pour le transport de cette cargaison de drogue. Diosdado Cabello, la seconde plus puissante figure du régime, avait concentré l’attention des services anti-drogue des USA au cours d’une investigation concernant des membres du gouvernement. Longtemps allié du président Hugo Chavez qui l’avait rencontré à l’académie militaire dans les années 80, Cabello a une réputation de tortionnaire et a été accusé de manière répétée de corruption. Fox New Latino a contacté trois officiels du gouvernement à Caracas mais n’a pu obtenir de commentaires mercredi soir. « Il devient très difficile pour le gouvernement vénézuélien de caché ses vraies couleurs », a confié Thor Halvorssen, président d’une fondation pour les droits de l’homme et proche de Leopoldo Lopez, un leader de l’opposition incarcéré. Critique de longue date de Chavez et de Maduro, Thor Halvorssen a indiqué que ces deux arrestations sont un autre exemple de la corruption qui prévaut au sein de l’administration Maduro. « Le gouvernement vénézuélien est une entreprise criminelle composée de cartels de drogue, d’un système financier qui blanchiment de l’argent et de kleptocrates », a dit Thor Halvorssen à Fox New Latino. « Maduro, sa famille et ses hommes de main font que le cartel de Pablo Escobar parait désorganisé et petit », a-t-il dit. « Le Venezuela utilise l’armée, le ministère des affaires étrangères et le secteur bancaire comme des accessoires à son lucratif business de drogue », a-t-il poursuivi. Ce n’est pas la première fois que des jeunes gens proches de Maduro et Flores sont impliqués dans le transport de drogue. Un ancien chef de la sécurité de Hugo Chavez a révélé que Walter Jacob Gavidia Flores, fils de la femme de Maduro et le fils de Nicolas Maduro, actuel président, savent utiliser de petits avions appartenant à la compagnie nationale de pétrole PDVSA pour transporter de la drogue, selon ABC. Le chef de la sécurité a impliqué aussi Huguito Chavez, fils de l’ancien président Hugo Chavez et l’ancien ambassadeur cubain au Venezuela German Sanchez Otero et d’autres officiels cubains dans le transport de cocaïne. Il a dit que des jets de PDVSA ont transporté des cargaisons de drogue à Cuba pour ensuite être acheminées aux Etats-Unis d’Amérique. La séquence des évènement est dommageable pour le président socialiste Nicolas Maduro, qui fait l'objet d'une plainte pour crime contre l'humanité déposée mardi devant la Cour pénale internationale (CPI) par des opposants. Le document évoque des attaques "systématiques" visant à affaiblir "toute source de dissidence ou de simple critique du gouvernement". Le coordinateur du parti d'opposition Volonté populaire a parlé d'"assassinats, tortures, emprisonnements illégaux, persécutions" et de "traitements inhumains". Nicolas Maduro fait face également à la perspective d'une défaite électorale du parti socialiste, donné battu dans les sondages à l'issue du scrutin législatif du 6 décembre. Ce n’est pas le premier coup de filet du genre de la DEA en Haïti pour l’année 2015. En mai dernier, Fabio Lobo Lobo, 43 ans, fils de l’ex-président hondurien Porfirio Lobo, a été arrêté pendant une opération anti-drogue menée par la DEA et les autorités haïtiennes. Il a été transféré à New York. Comme pour montrer qu’Haïti est une importante plateforme pour la cocaïne destinée aux USA, le Manzanares, un navire battant pavillon panaméen en provenance de la Colombie avec une cargaison de sucre ayant jeté l’ancre le 5 avril, transportait de la cocaïne à son bord. Avant d’intervenir le 6 avril sur ce navire, une partie importante de la drogue aurait été récupérée. Les noms de policiers dont un du palais national ont été cités dans l’enquête de la BLTS, selon cette source. Après les fouilles qui ont nécessité plusieurs jours, 77 kilos de cocaïne et 10 kilos d’héroïne ont été retrouvées. Cependant, des éléments de la communauté de renseignement de la DEA, de la BLTS estiment que le Manzanares transporterait quelque 800 kilos de cocaïne. 16 personnes dont 11 membres d’équipages, arrêtées, ont été libérées par la justice, contre les recommandations de la BLTS, a appris le journal de sources policière et judiciaire. Le bateau Manzanares, saisi, est toujours à quai, au terminal Varreux, à Port-au-Prince, selon les dernières relevées GPS de Maritimetraffic.com. En 2015, Haïti n’a pas quitté la liste noire établie par les USA des pays qui produisent ou qui ne font pas assez dans la lutte contre le trafic de stupéfiants. Ici comme ailleurs, il est démontré que les trafiquants sont quelquefois issues de puissantes familles bien installées au pouvoir ou ont des connexions dans les hautes sphères. Roberson Alphonse, Avec Fox News Latino, ABC, Wall Street journal et AFP
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".