Arrêté présidentiel

Le pouvoir s’offre une douce retraite…

Publié le 2015-10-29 | Le Nouvelliste

De 800 000 gourdes, l’indemnité de séparation de service pour un ancien ministre passe à 2,5 millions de gourdes, deux millions de gourdes pour un ancien secrétaire d’État et bien d’autres privilèges. Par arrêté présidentiel pris le 23 septembre 2015, l’équipe au pouvoir en fin de mandat s’offre une retraite à son goût… La charité bien ordonnée commence par soi-même, selon un viel adage. L’équipe au pouvoir entend l’appliquer scrupuleusement. Dans Le Moniteur du jeudi 8 octobre 2015, no 193, un arrêté présidentiel indique dans son article premier que « la liquidation de la pension civile de retraite s'opère automatiquement pour tout ancien chef d’État ou de gouvernement le mois qui suit celui de la passation des pouvoirs. » Selon l’article 2 du même document, « tout ancien chef d'État ou de gouvernement dispose de : a) un secrétariat ; b) un service de sécurité rapprochée ; c) moyens de transport adéquats ». « Les frais de fonctionnement du secrétariat et du service de sécurité rapprochée ainsi que les dépenses d’entretien des véhicules mis à la disposition de l'ancien chef d'État ou de gouvernement sont à la charge de l'État », garantit l’article 3. Dans l’article 4, il est accordé aux anciens ministres et secrétaires généraux de la Présidence, du Conseil des ministres et de la Primature : a) une indemnité de séparation de service de deux millions cinq cent mille gourdes (2 500 000 gourdes); b) une exonération douanière pour un véhicule à usage personnel ; c) une prise en charge par l'État de deux agents de sécurité pour une période de six mois. Les secrétaires d’État ne sont pas en reste. Dans l’article 5, on leur accorde : a) une indemnité de séparation de service de deux millions de gourdes (2 000 000 gourdes); b) une exonération douanière pour un véhicule à usage personnel; c) une prise en charge par l'État de deux agents de sécurité pour une période de trois mois. Dans l’article 6 il est dit que les ministres, secrétaires généraux de la Présidence, du Conseil des ministres et de la Primature et les secrétaires d'État, âgés de cinquante-huit ans au moins et ayant fourni un minimum de 25 années de service à l'État, bénéficieront d'un complément de rente viagère qui leur permettra de recevoir l'intégralité de leurs émoluments de grands commis. Selon l’article 7 de l’arrêté présidentiel, les privilèges mentionnés dans l'article 2 du présent arrêté relatifs aux anciens chefs d’Etat s'étendent sur une période de cinq ans consécutifs à la fin du mandat. En ce qui se rapporte aux anciens chefs de gouvernement, la période s'étend sur une période de deux ans. Contacté par Le Nouvelliste sur les dispositions de cet arrêté présidentiel, un ancien ministre de la Justice sous le gouvernement de Laurent Lamothe, a fait savoir au journal qu’il a eu 800 000 gourdes comme indemnité. Il a souligné que même si le montant est différent, cette forme de compensation aux anciens grands commis de l’État existe depuis 1996 et a été formalisée en 2005, poursuivie par l’administration de René Préval en 2011. « Cela se passe dans tous les pays démocratiques », a-t-il dit. D’autres voix se sont élevées dans la société pour dénoncer cette prime élevée de fin de règne que s’offre l’équipe des «Tèt kale».
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".