9 athlètes représenteront Haïti aux jeux de Toronto 2015

Une délégation comprenant 20 personnes, dont 9 athlètes et 11 officiels, représentera Haïti aux XVIIe Jeux panaméricains, Toronto 2015 (Canada). Ces athlètes auront à en découdre dans les cinq disciplines suivantes : l’athlétisme, l’haltérophilie, la lutte, la natation et le taekwondo. Pleins feux sur la participation d’Haïti à ces jeux !

Publié le 2015-07-03 | Le Nouvelliste

Sport -

L’instance suprême du sport en Haïti, le Comité Olympique Haïtien (COH), a, lors d’une conférence de presse tenue en son local (rue Clerveaux, Pétion-Ville) le jeudi 2 juillet 2015, fait le point autour de la participation du pays aux XVIIe Jeux panaméricains, Toronto 2015. Lors de son exposé, le Dr Hans Larsen n’a pas cité le nom des athlètes du judo, du football, de tennis ou encore moins du basket-ball qui devraient en principe prendre part à ces jeux. Ces athlètes ne sont pas qualifiés ou ne sont pas habilités à y prendre part tout simplement. En effet, pour la première fois, et cela depuis des lustres, le judo haïtien ne sera pas présent aux jeux panaméricains à Toronto (Canada). A ce sujet, le président du COH, attristé, a fait savoir ce qui suit : « La Fédération haïtienne de judo (FHJ) avait reçu une invitation pour Linouse Desravines. Dans la foulée, je ne sais pas ce qui s’est passé avec le président de cette entité sportive. Cependant, le constat est qu’Haïti a perdu cette invitation. Peut-être, les responsables du judo n’ont pas fait le suivi à temps », a précisé le Dr Hans Larsen sur un air de détresse. Le constat n’est pas différent pour la Fédération haïtienne de tennis. Cette dernière, quasi-inexistante, avait, elle aussi, reçu une invitation pour Hillel Rousseau. En effet, les deux boursiers olympiques (Linouse et Hillel) n’auront pas la possibilité de représenter le pays. Le président du COH ne promet pas de médaille : « On doit être clair avec tout le monde. Pour cela, ce serait un grand mensonge de dire que Haïti ira glaner des médailles à ces jeux. Une médaille, ça se gagne, et pour la gagner, il faut travailler très dur sur une période allant de 10 à 12 ans. En grande difficulté sur le plan infrastructurel, comment voulez-vous qu’Haïti aille à ces Jeux et retourne avec des médailles ? Toutefois, dans cette délégation, on a des athlètes de haut niveau, capables de damer le pion aux meilleurs du monde. Pour ainsi dire, on n’exclut pas la possibilité de gagner une ou deux médailles. C’est le sport quand même ! », a relativisé le Hans Larsen. Questionné sur le budget de ces jeux, Alain Lébert Jean-Pierre, secrétaire général du COH, a apporté ces clarifications : « Entre préparation et participation du pays aux jeux panaméricains à Toronto, nous avions soumis à l’Etat haïtien un budget prévisionnel de 22 millions de gourdes. Au moment où je vous parle : pas une gourde du Trésor public au COH. En tenant compte de l’importance de ces jeux pour nos athlètes en vue des prochains JO au Brésil, nous avons dépensé 440 000 dollars US. Ce fonds est issu de l’ODEPA : 200 000 dollars US et CIO : 130 000 dollars US, et le reste, nous l’avons puisé dans nos réserves, et certains sponsors nous ont également aidés », a expliqué Dr Larsen. Peu avant l’ouverture de ces jeux, le ministre des Sports, Jimmy Albert, avait reçu l’ambassadrice du Canada accréditée en Haïti, Madame Paula Caldwell St ONGE, en sa résidence officielle le lundi 16 mars 2015 en vue de préparer la participation des athlètes haïtiens aux Jeux panaméricains et parapanaméricains de Toronto 2015. A la suite de cette rencontre, M. Albert, conscient du potentiel et du talent des athlètes haïtiens, avait formulé le vœu de les voir suivre la trace de Sylvio Cator en faisant flotter haut le bicolore national. Quel contraste ! Les membres de la délégation haïtienne En attendant la décision finale des responsables de ces jeux, en athlétisme quatre athlètes sont qualifiés pour les Jeux panaméricains, Toronto 2015. Ce sont respectivement : Jessica A. Gélibert (400mH), Moïse Joseph (800m), Samyr Laîné (triple saut) et Darell West (100m). Ils seront accompagnés de Jean Maxime Auguste, entraîneur et Dukerns Louis Joseph, officiel. Sous la supervision de Amarald Manoune, entraîneur et Fritz Gérald Fong, officiel, en haltérophilie, on aura deux athlètes : Médina Célestin (69 kg) et Joseph Edouard (56 kg). Une athlète en taekwondo, Aniya Necol Louissaint (-67 kg), sera accompagnée de son papa, l’entraîneur Richard Gérald Louissaint. En lutte, Haïti misera sur Asnage Castelly (76 kg). En natation, Frantz Mike Itelord Dorsainvil (50m libre) et son entraîneur, Edson Jean-Pierre. Pour le reste, Hans Larsen, président du COH, Alain Jean-Pierre, secrétaire général, Monique André, chef de mission, Dr Oda Mukkuaka, médecin et Gilot Jean Edouard, journaliste. Wyclef Jean y sera ! Si des doutes planent encore sur la performance des sportifs haïtiens, le constat est différent sur le plan culturel. En effet, le Panamania, qui est une sorte de festival artistique et culturel de 35 jours des Jeux panaméricains et parapanaméricains de 2015 à Toronto, a annoncé que la superstar haïtienne Wyclef Jean et Serena Ryder feront partie de la distribution comme têtes d’affiche au cours de la fin de la semaine d’ouverture de PANAMANIA Live @ Nathan Phillips Square, le samedi 11 juillet. A propos de la mégastar haïtienne, on a lu ce commentaire élogieux sur le site officiel des jeux : « Force culturelle pop puissante depuis plus de 20 ans, Wyclef Jean, en nomination 10 fois pour des prix Grammy, a composé, interprété et produit de la musique comme super-vedette solo, mais aussi comme fondateur et membre guide du groupe Fugees et a vendu plus de 72 millions d’albums en carrière. Il a écrit et produit son tube le plus récent, qui s’intitule « Divine Sorrow », en collaboration avec le DJ/producteur super-vedette Avicii. La palette innovatrice et électrique de M. Jean saura animer le Nathan Phillips Square. » Pour rappel, Haïti, qui avait été représentée par 12 athlètes dans cinq disciplines aux XVIe Jeux panaméricains de Guadalajara (Mexique) en octobre 2011, était passée très nettement à côté de la compétition. Pas une fois, l’hymne national avait été entonnée. La meilleure performance haïtienne était la 5e place, obtenue en finale du triple saut par Laîné Samyr.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".