Liste définitive

Plus de 500 candidats écartés des élections législatives sur les 2 039 inscrits

Publié le 2015-05-15 | Le Nouvelliste

Sur les 1 777 candidats inscrits à la députation, les candidatures de plus de 440 ont été rejetées par le CEP. Sur les 262 candidats au Sénat, 76 n’ont pas été agréés. Plusieurs anciens députés et sénateurs ont vu leur candidature rejetée. Aucune explication de la part du CEP. Une situation qui soulève la colère des candidats écartés. Dans plusieurs villes du pays, comme à Port-au-Prince notamment, les candidats écartés et leurs partisans ont organisé des mouvements de protestation. La liste publiée par le CEP est définitive, selon la conseillère électorale Marie Carmelle Paul Austin. « Le CEP a fait son travail en toute équité et dans l’application de la loi », a-t-elle avancé. La loi est une pour tous, il ne peut y avoir d’exception, a-t-elle dit vendredi sur les ondes d’une station de radio de la capitale, 24 heures après la publication de la liste. La conseillère électorale a souligné que le décret électoral est imposable à tous. Dans la majorité des cas non agréés, les candidats n’avaient pas de certificat de nationalité, a-t-elle précisé. La tension monte d’un cran après la publication de la liste définitive des candidats habilités à prendre part aux élections législatives, dans la nuit de jeudi à vendredi 15 mai. Les candidats écartés montent au créneau. Ils dénoncent la décision du CEP et cherchent à savoir la raison de leur mauvais carnet. Devant les bureaux du CEP à Pétion-Ville, ils ont improvisé une manifestation. Même situation dans des communes comme Petit-Goâve, La Vallée de Jacmel, Mirebalais, entre autres. Des candidats du parti présidentiel, PHTK, comme de ceux de l’opposition sont écartés de la course électorale. Pour le parti des ‘’Tèt kale’’, 23 candidats à la députation et 8 au Sénat ont été écartés. Pour la Fusion, 20 candidats à la députation et 2 au Sénat ont été écartés. 10 candidats au Sénat ou à la députation écartés pour le MOPOD. Neuf candidats écartés pour le parti LAPEH. En somme, tous les partis ont des candidats écartés. Dans un communiqué publié vendredi soir, la plateforme PHTK a dit contester vivement le rejet de 23 parmi ses 108 candidats à la députation et 8 parmi ses 17 candidats au Sénat. Le parti présidentiel informe avoir déjà adressé une correspondance au CEP pour s’enquérir des clarifications sur les motifs réels de rejet de ses prétendants au Parlement. Entre-temps, PHTK lance un appel au calme et à la sérénité. Sur la liste des candidats non agréés, figurent d'anciens parlementaires et les personnalités suivantes : Dérex Pierre-Louis, Rudolph Henry Boulos (PHTK), Carl Murat Cantave (KID), Willot Joseph (PHTK), Denis Cadeau (PHTK), Mawoon Marcellus (Bouclier), Ronald Larêche, Jean David Génesté, Sophia Saint-Rémy Martelly (PHTK), Gracia Delva, Elie Blaise (PHTK), Théano Ralph Ricardo, Fréderick Jean Lavaud, Compère Ultimo (Renmen Ayiti), Germain Gérald (LAPEH), Evelyne B. Cheron (Respè), Paul Denis (INITE), Moïse Marie Sylvia Fabien (Fanmi Lavalas), Mathurin Gérald Michel (OPL)… Plusieurs responsables de partis politiques contactés par Le Nouvelliste ont fait savoir qu’ils ne vont pas se laisser faire. Ils indiquent que leurs avocats se penchent déjà sur la situation. Ils entendent trouver de bonnes explications de la part du CEP ou le cas échéant, porter l’institution électorale à revenir sur sa décision. Parallèlement à cette situation, les candidats à la présidence continuent de défiler au CEP. Une vingtaine de candidats se sont fait inscrire en ligne et 6 d’entre eux ont fait le dépôt de leurs pièces au CEP. Il s’agit du sénateur Steven Benoît, qui se présentera sous la bannière de la plateforme Conviction, du pasteur Jean Rénold Bazin pour le MOCHRENAH, de l’ex-major Gérald Dalvius sous la bannière du parti Alternative pour le développement d’Haïti et du délégué départemental de l’Ouest, Gonzague Day pour la plateforme “PATRAYIL”, du pasteur Joseph Maxo sous la bannière de Rendez-vous, de Joseph Harry Bretous pour le parti Kapo. Par ailleurs, la plateforme politique JISTIS a fait choix de Me André Michel comme son candidat à la présidence. Le pasteur Jean Chavannes Jeune a été choisi vendredi par des organisations du secteur protestant pour les représenter à la prochaine présidentielle. L’ancien candidat à la présidence a remporté les primaires par 347 voix sur 379 aux dépens de son concurrent, Jose Jacques Nicolas, de l’église adventiste. C’est dans ce contexte que l’institution électorale informe le public en général, les acteurs politiques et la presse en particulier, qu'une délégation du CEP a quitté le pays jeudi soir, à destination de Caracas en vue d'assister aux élections primaires de regroupements de partis politiques de l'opposition vénézuélienne, qui se tiendront le dimanche 17 mai 2015. Cette visite répond à une invitation du Conseil national électoral (CNE) au CEP. La délégation est composée du président Pierre-Louis OPONT, de son chef de cabinet, Jean Claude HENRY, du vice-président, Pierre MANIGAT Jr, du trésorier Ricardo AUGUSTIN et de la conseillère Yolette MENGUAL. Ils séjourneront à Caracas du 14 au 19 mai 2015.
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".