Quartiers d'oublis

Jean Emmanuel Jacquet et ses sentiments trop longtemps inavoués

Livres en folie

Publié le 2015-05-15 | Le Nouvelliste

Culture -

Jean Emmanuel Jacquet est avant tout un poète. Un bon narrateur aussi. Pourquoi pas un épistolier. Bref, un timbré. Un homme qui casse le formel. Comme tant d’autres l’ont toujours tenté. Lui, il est de ceux qui veulent tout saisir. La vie, c’est à pleine dent qu’il s’y prend. Les maux et les émotions sont pour lui des pions qu’il déplace au gré de ses phrasés tantôt symboliques, tantôt allusifs, mais idoines à jalonner sa posture de fin littéraire. Homosensuel, son premier livre est un monologue dont le titre, à la fois provocateur et évocateur, traîne des suspensions. Dans « Quartiers d’oublis », publié en 2014, Jean Emmanuel Jacquet, auquel on a toujours connu une grande fougue poétique jamais déballée à proprement parler, confirme aujourd’hui son talent de narrateur-poète-épistolier. Entre lettre, poésie et récit, on aura du mal à coller un indicateur générique à ce livre dont chaque chapitre est une date. Il s’agit de lettres. Mais des lettres qui ne sont, sans nul doute, qu’une façon de déconstruire et de jumeler les genres. Ce livre, avec en couverture cette photo de paysage laissé aux oubliettes ou tout contrairement exhumé de l’oubli, propose un croisement de genre, une vraie mixture tout en s’accrochant à un souci esthétique des plus impérieux. La beauté et l’amour. Les doux et brûlants souvenirs. Des émotions. Le temps des amours qui laissent toujours le cœur pantois. « Ce livre que tu finiras sûrement par écrire. Que tu n’écriras peut-être. Tant ta présence inonde les mots. Tant les mots conservent la chaleur. Ce livre commencera-t-il par moi ? Par des mots que tu utilises ? M’éloigner de toi. Comment s’éloigner des gens qu’on aime? S’éloigner pour mieux se conserver. Un sentiment de faiblesse, mais un signe de la grandeur de l’affection. Comment refuser le contact des gens qu’on aime, pour mieux les porter à soi ? » Extrait de la lettre du 28 janvier (page 82). Une écriture fluide, un style transpirant de gaieté. Un langage scandé capable de faire taire ou susciter de l'admiration. Des tranches de vie contées et exposées et avec une rare sensibilité qui invite à la méditation. Quartiers d’oublis de Jean Emmanuel Jacquet compte parmi les milliers de titres qui seront en signature à la 21e édition de Livres en folie. Les 4 et 5 juin 2015.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".