Juno Jean Baptiste et Jeanty Junior Augustin se partagent le prix Phillipe Chaffanjon

Le lauréat du prix Phillipe Chaffanjon 2015, Juno Jean Baptiste, a partagé sa récompense avec le photographe professionnel Jeanty Junior Augustin. Comme il l’a mentionné lors du discours d’acceptation du prix à Paris, le rédacteur du quotidien Le Nouvelliste rappelle que l’article « La Balade de Quai-Colomb » est l’expression de la concorde entre lui et le photographe, sans laquelle le projet n’aurait pas pu obtenir cette prestigieuse distinction.

Publié le 2015-04-30 | Le Nouvelliste

Comme dans une réunion de rédaction, en présence du directeur du Nouvelliste, Max E. Chauvet, du rédacteur en chef, Frantz Duval, des journalistes et des photographes, Juno Jean Baptiste a reconnu l’apport combien important du photographe Jeanty Junior Augustin dans la réalisation du reportage multimédia « La balade de Quai-Colomb », lauréat du prix Philipe Chaffanjon 2015. Revenant sur les circonstances dans lesquelles le reportage a été réalisé –lors d’un workshop organisé par la Fokal et animé par le journaliste Arnaud Robert et le photographe Paolo Woods–, Juno Jean Baptiste souligne que lui seul comme rédacteur avait été habilité à postuler au prix, une exigence du comité organisateur. « Je veux saluer mon ami, mon photographe (tout comme je suis son rédacteur) Jeanty ; sans lui il serait impossible d’arriver là. Nous avons surmonté moult difficultés pour réaliser ce travail. Et ce, pour se faire utile dans ce métier, qui est trop souvent submergé par le factuel », a-t-il dit. Pour sa part, le photographe Jeanty Junior Augustin s’est dit honoré pour cette marque de gratitude de la part de Juno. « Cette distinction va porter les gens à apprécier l’apport des photographes dans la réalisation des reportages. Moi et Juno, nous sommes jeunes et il faut savoir reconnaître et apprécier la réussite collective », a-t-il souligné, se disant prêt à continuer sur cette lancée avec son compère. Pour sa part, Frantz Duval, le rédacteur en chef du journal, a signalé que cette distinction a la particularité d’inculquer aux travailleurs de la presse la culture du crédit. « Chacun en ce qui le concerne, du rédacteur au correcteur, a son rôle dans le traitement de l’information.» De son côté, Max Chauvet, le directeur du journal, souhaite que le duo continue de produire d’autres reportages pour le bonheur des lecteurs. Cette cérémonie, organisée dans la salle de rédaction du journal, est un stimulant pour les autres journalistes en vue de produire des reportages de qualité pouvant leur permettre de recevoir des prix. « Il faut apporter d’autres prix dans la maison », a dit le rédacteur en chef du plus ancien quotidien d’Haïti.
Ses derniers articles

Réagir à cet article