Miracson Saint-Val, une vie de théâtre

Le 9 mai prochain à Le Villate, Miracson Saint-Val assistera à Sang brides, sa quatrième mise en scène. Ce touche-à-tout (comédien, metteur en scène, professeur de théâtre) avait brillé sur scène dans une adaptation de Gouverneurs de la rosée signée Daniel Marcelin. Plusieurs événements soulignent le parcours de l’acteur. On le retrouve au Festival Off d’Avignon en 2014, en Guadeloupe, en Suisse dans Le balayeur de la rose et La dérive du roi.

Publié le 2015-04-23 | Le Nouvelliste

Le Nouvelliste : Metteur en scène, comédien, professeur de théâtre. Comment vous faites pour séparer ces mondes si différents ? Miracson Saint-Val : Je ne les sépare pas vraiment. Je puise plutôt dans l’expérience de chacun de ces métiers pour enrichir l’autre. Ma vie de comédien enrichit mon travail de pédagogue. Ce dernier enrichit ma vie de metteur en scène et ainsi de suite. Il y a une chose que les trois me permettent de faire. Partir à la découverte de l’homme. L.N : Quel genre d’acteur êtes-vous? M.S-V : Ma formation d’acteur m’a appris à écouter, à vivre des moments de silence, à me disposer, me mettre comme un creux afin que le personnage puisse me parler. Mon apprentissage m’a aussi permis de disposer de mon corps, partager ma chair à une âme généreuse qui m’apprendra ses secrets et partagera les miens sans me juger. L.N : Dans quelques jours, vous assisterez à votre quatrième mise en scène. Qu’est-ce qui vous incite à dresser sur les planches l’action et les personnages ? M.S-V : À quoi sert le théâtre sinon qu’à vivre ce besoin de se sentir pluriel, de partager nos histoires, nos secrets immédiats et ceux à venir? De vivre nos maux, nos instants qu’on aimerait effacer ainsi que nos fantasmes les plus fous. À quoi sert le théâtre sinon qu’à vivre ce besoin atroce de franchir les interdits, partir à la quête de l’homme? Mettre en scène, c’est chercher à me révéler à moi en me référant aux autres. L.N : Avez-vous besoin de nourrir une forte sympathie avec les acteurs que vous dirigez ? M.S-V : J’apprends à connaître une partie d’eux comme ils apprennent une partie de moi. Nous partageons une partie de nos vies. Je souhaite seulement qu’on les partage en toute vérité. L.N : Actuellement, vous travaillez Sang brides. Qu'est-ce qui tient du théâtre et de la conjoncture actuelle dans ce spectacle ? M.S-V : Le silence. Celui qui est complice de cette conjoncture. «Se pa pwoblèm pa m, se pa pitit pa m, se pa fanmi pa m, se pa fòt pa m.» Un silence qui détruit nos vies. Un silence peut-être dû à la peur. Une peur construite sur les pistes de sang et de balles. Un tissage de brides faites de sang. Le théâtre se doit d’exposer ces réalités. L.N : Le mystère du spectacle repose sur l’Église et l’armée. Quels sont les contraintes et les plaisirs de cette mise en scène ? M.S-V : Je me réjouis de travailler sur ce texte écrit par Ketsia Vaïnadine Alphonse. Je me réjouis de jouer avec Kenny Laguerre, Donel Charles. Je me réjouis de tout cela, parce grâce à leur voix, j’interroge des institutions qui ont marqué notre existence. La question est de se demander : quelle est la réponse de l’Église par rapport à cette situation deshumanisante que nous vivons ? Quelle est la réponse des forces de l’ordre ? Deux missionnaires de la paix. On ne peut parler de politique, d’ordre, de pouvoir, sans parler d’Église dans notre pays. Tout le plaisir est de travailler sur l’énigme qui peut surgir dans la relation entre ces deux mondes.
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".