King Posse en résurgence…

PUBLIÉ 2015-02-05
Avec sa méringue 2015, King Posse tente de remonter, « sur la pointe des pieds » sur la scène musicale haïtienne. Cette méringue, appréciée par plus d’un, présente le groupe très populaire des années 90 comme un groupe qui courtise le succès qui lui a échappé depuis environ une décennie. Absent du parcours carnavalesque depuis huit ans, si on omet son échec cuisant au carnaval des Cayes en 2012, le King reprend le « béton » les 15, 16 et 17 février 2015.


Mort et enterré dans la conscience de certains fans depuis quelques années en raison de piètres performances et de production négligeable, King Posse attire l’attention de nombreux fans et observateurs cette année avec sa meringue « Sur la pointe des pieds ». Le porte-parole de la Police nationale, intervenant sur Magik 9 autour des questions concernant la sécurité au carnaval, en a profité pour présenter ses félicitations au groupe. Ah ouais ! Cette année, le groupe est loin d’être ridicule. Une première tentative de redorer le blason de ce groupe très connu, du moins, témoigner de sa présence a été faite à la fin de 2014. Ils ont malheureusement essuyé un échec palpable, n’ayant pu mobiliser qu’un maigre public le 26 décembre dernier au Parc historique de la canne à sucre dans le cadre de ce concert Flash-back. Cependant, les responsables du groupe avouent que cette initiative a permis au groupe de retrouver ses anciennes vibrations, mais aussi certaines de ses figures emblématiques. Samy B, Budha, Buju et Black Alex sont allés puiser dans leurs sources pour offrir une meringue digne du groupe qui se revendique « gwoup timoun yo ». Sans jeux de mots grivois, sans polémique...du King Posse. Musicalement, « Sur la pointe des pieds » rappelle d’anciens succès de la bande à Samy B comme « Sa w wè ». Le groupe l’a sciemment construit de cette manière, c’est-à-dire avec les même suites d’accords et la même gamme que trois méringues qui ont fait la popularité du groupe, question de faire de temps en temps, pendant le parcours, un saut stratégique dans le temps. Intéressant, hein ? Sa w wè ? Le groupe bénéficie des services de ses anciens instrumentistes comme son guitariste Délice et son bassiste T-Bass, ex-musicien de Krezi Mizik. Selon Haitian Buju, il ne s’agit pas d’une simple collaboration ponctuelle. Elle augure de projets futurs, notamment un test-pressing, un clip et un album après le carnaval. Gwoup la tounen pou bon ? En tout cas, Buju et Budha envisagent de venir s’installer définitivement dans le pays. A la question relative à la participation de Black Alex au parcours carnavalesque, Buju est prudent. Pas parce que Black La s’est converti ce mardi 3 février au protestantisme, mais surtout par rapport à son état de santé. « On doit parler à son médecin pour savoir s’il pourra être des nôtres », exprime Buju, qui préfère inscrire l’action de son ami et collaborateur comme dans une logique de quête de guérison. La vidéo de « Sur la pointe des pieds » devrait sortir sous peu, d’après Haitian Buju, et Black Alex y a participé. Pour l’heure, c’est à la répète qu’ils se mettent, pour délivrer au Champ de Mars, comme au bon vieux temps.



Réagir à cet article