Un film haïtien à la Fespaco 2015

PUBLIÉ 2015-01-21
¨Kamelo¨. Tel est le titre du dernier long-métrage du cinéaste Jean-Claude Bourjolly. Le film, qui est une sorte de rétroviseur sur les années sanglantes du régime de Baby Doc, est en lice de sélection pour la 24e édition de la Fespaco.


Jean-Claude Bourjolly est un nom qui fait écho dans le paysage audiovisuel haïtien. Au cours des dernières décennies, plusieurs œuvres d’envergure, comme « Sonson », portent son empreinte. Le réalisateur est aussi connu pour des documentaires comme « Tropicana, une histoire de génération » ; des court-métrages comme « Silence Sida », « Vodou thérapie »... Bourjolly a été également réalisateur du feuilleton Pè Toma entre 2005 et 2007. L’homme qui a étudié à Montréal a été en lice dans plusieurs festivals internationaux comme la CICA en Guyane, au Festival Caraïbéen du film de la santé mentale en Guadeloupe. Bientôt trois ans après, le voici revenu au Fespaco (Festival Panafricain du cinéma de Ouagadougou) avec « Kamelo », son nouveau long-métrage. À travers le prisme du personnage éponyme, le réalisateur décortique les années sombres du règne de Baby Doc marquées par les tortures, les fusillades, l’extermination de ceux qui osent à peine se plaindre des excès du régime. Jean-Claude Bourjolly, tout en remerciant les acteurs, les artistes et collaborateurs croise entre-temps les doigts en attendant la 24e édition du Fespaco où « Kamelo » est en lice du 28 février au 7 mars 2015 à Ouagadougou, au Burkina Faso.



Réagir à cet article