« Kè Vanyan », 75 minutes pour revivre le « goudougoudou » de 2010

La projection en avant-première du film documentaire « Kè Vanyan » (en anglais « Resilient Hearts » a été effectuée vendredi à la salle Unesco de la FOKAL. Ce film, réalisé et produit par l’actrice américano-haïtienne Claudine Oriol est inspiré du tremblement de terre du 12 janvier 2010, qui a dévasté le pays.

Publié le 2015-01-09 | Le Nouvelliste

En 75 minutes, Claudine Oriol transmet les effrois, les frayeurs, les horreurs, l’émotion, les désillusions que les Haïtiens ont éprouvés après seulement 35 secondes fatales. Car l’actrice voulait que son histoire soit authentique. « Je suis actrice, il est important pour moi de retransmettre les émotions qui nous ont traversés. Car, avant tout, il s’agissait d'êtres humains qui ont été les victimes », argue-t-elle, jurant que son travail est une œuvre haïtienne produite pour des Haïtiens et par des Haïtiens. Devant les images montrant le branle-bas du cataclysme, la destruction du Palais national et d’autres bâtiments symbolisant l’Etat, les témoignages poignants des survivants, l’amoncellement des cadavres et des décombres, le téléspectateur de « Kè Vanyan » ne peut pas vaincre son émotion. Par moments, des pleurs se font remarquer sur des visages dans l’assistance. Dans ce film, la réalisatrice permet de revivre l’incapacité des pouvoirs publics à apporter une réponse au lendemain de la catastrophe. René Préval, président d’alors, parle, raconte, explique, avec humanité, les raisons de son silence, quelques jours après. « Ma femme avait insisté pour que je fasse une déclaration. Mais, que pouvais-je dire ? », se demande-t-il. « Je n’étais pas sûr que ce que j’aillais dire pouvait exprimer ma douleur et aussi soulager les cœurs des familles victimes. » Le documentaire touche également l’incapacité de l’État haïtien, submergé par l’aide internationale, à réguler l’action des organisations non gouvernementales sur le terrain. Une fois les fonds épuisés, ces organisations remballent leurs matériels et retournent dans leurs foyers. « Je ne suis pas là pour faire la morale à la communauté internationale. Il convient à nous Haïtiens, d’identifier nos besoins et de définir nos objectifs », explique Claudine Oriol. Comme d’autres films avant « Kè Vanyan », ce dernier se veut un coup de massue à une amnésie collective vis-à-vis des risques sismiques. « En 2010, nous avons payé pour avoir oublié qu’Haiti est un territoire à haut risque sismique », fait remarquer Dolorès Dominique, fille du journaliste Jean L. Dominique, qui a participé à la réalisation du film-documentaire. « On ne se rappelle pas en oubliant. Je veux que la nation s’arrête ce 12 janvier 2015… », s’exclame amèrement celle qui a perdu son fils lors de la catastrophe, jugeant insuffisant le fait de déclarer ce 12 janvier « journée de commémoration et de réflexion » pour rendre hommage aux disparus. Le film, réalisé en créole haïtien et en anglais (avec sous-titre en anglais), sera diffusé au grand public le 12 janvier 2015, au palais municipal de Delmas, à 7h p.m. Il sera également mis en ligne sur YouTube et ITunes le même jour, et sera disponible pendant 48 heures. Il sera mis en DVD après six mois.
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".