Ce que l’on ne dit pas

Les tirs des 21 coups de canon sont un geste pacifique et une marque de salut qui remonte au Moyen-Âge

Publié le 2014-11-27 | Le Nouvelliste

Idées & Opinions -

Les controverses provoquées par les tirs de 21 coups de canon de la frégate de la Marine Royale, HMS Iron Duke, le dimanche 23 novembre 2014, en escale dans les rades du Cap-Haïtien nous forcent aujourd’hui à apporter quelques éclairages et précisions utiles sur ce geste afin de permettre à l’opinion publique nationale d’en comprendre la portée politique ou militaire. I.- L’Origine des tirs de coups de canon (en temps de paix) Les tirs de canon par un navire de guerre, en temps de paix, sont une tradition militaire qui remonte au XIVe siècle, au moment où les canons étaient devenus un armement courant sur tous les navires de guerre et dans les armées de terre des États. Au début, les navires militaires qui entrent dans le territoire maritime d’un État étranger, tiraient 7 coups de canon. Étant entendu que ce chiffre 7 avait à l’époque une signification astrologique et religieuse (Dieu avait créé le monde en 7 jours). Toutefois, vu que les armées de terre allaient disposer avec le temps d’une plus grande quantité de poudre à canon, elles pouvaient donc dès lors tirer 3 coups de canon pour chaque coup tiré par les marins. D’où, le nombre de 21 de coups de canon qui ne tardera d’ailleurs pas à être adopté par certaines forces navales, dont la Marine Royale britannique. II.- La signification de la tradition de tirs des 21 coups de canon Depuis le Moyen-Âge, la tradition militaire des tirs de canon par les navires de guerre avait une double signification. D’abord, ces coups de canon étaient appelés des « Coups de salut », vu qu’ils étaient destinés à saluer de manière solennelle les autorités et la population de l’État du port d’accueil. Aussi, les forces militaires de l’État côtier (si elles disposaient de batterie de canon) devaient par réciprocité répondre par autant de tirs de canon afin de retourner ce salut militaire. Parallèlement, ces coups de canon étaient aussi pratiqués pour proclamer publiquement la nature pacifique d’un navire de guerre étranger, ayant obtenu le droit d’escale ou de séjour dans un port d’un État côtier ami. Dans ce contexte, on dit de ce navire de guerre battant pavillon étranger, qu’il « Vide ses pièces » ou qu’il « Vide ses tubes », à l’entrée d’un port étranger afin de manifester ses intentions non hostiles. Par extension à cette tradition, la Convention de Montegobay de 1982 sur le Droit de la mer oblige les sous-marins à naviguer en surface en entrant dans les eaux territoriales d’un État côtier afin de symboliser leurs intentions de séjour ou de passage pacifiques. III.- Les pratiques protocolaires des tirs de coups de canon par l’armée de terre De nombreux pays ont développé dans leur protocole d’État, la pratique de tirs de canon dans l’esprit de renforcer la solennité de certaines cérémonies officielles. C’est l’exemple des États-Unis d’Amérique qui ont consacré depuis 1842 dans leur protocole de salut présidentiel les tirs de 21 coups de canon au nom des chefs d’ État ou membres de familles royales étrangères en visite d’État sur leur territoire. En France, les 21 coups de canon sont tirés par l’artillerie depuis l’esplanade des Invalides pour marquer l’investiture d’un nouveau président à l’Elysée. Cette pratique protocolaire française puise ses origines dans l’Ancien régime où à l’époque la Monarchie tirait 101 coups de canon pour annoncer la mort du roi et l’intronisation de son successeur. C’est le général de Gaulle qui décida en 1958 de réduire le nombre de tirs de canon à 21. Au Canada, les 21 coups de canon sont tirés pour saluer le départ du Gouverneur et du Commandant en Chef des forces canadiennes. C’est en ce sens que le mercredi 29 septembre 2010, l’Unité de soutien des Forces du Canada avaient tiré 21 coups de canon au Musée canadien de la guerre pendant la cérémonie d’adieu des Forces canadiennes à Michaelle Jean. Au Maroc, les 21 coups de canon sont annonciateurs de bonnes nouvelles concernant la famille royale, telles que, la naissance d’un prince ou d’une princesse (…) IV.- Le protocole des tirs de canon Même si les tirs de canon sont consacrés dans le protocole de salut régi par le service de protocole des ministères des Affaires étrangères des États concernés, les principes relatifs à l’usage des batteries de canon, la composition de la brigade d’honneur et au temps d’écart entre chaque tir de canon sont déterminés par le décorum militaire. En effet, pour parler de la nature de l’armement utilisé lors de ces saluts militaires, il est à noter qu’il est généralement composé par des Batteries d’honneur de l’artillerie, c’est-à-dire de deux canons spéciaux de cérémonie, de 105 ou de 75 mm, utilisant des munitions à blanc, ayant un simple effet sonore. En ce qui concerne la brigade d’honneur, elle est composée de deux officiers, deux sous-officiers et 19 canonniers. Pour ce qui est à l’intervalle de temps entre les tirs de canon, le Chef de pièce, après son premier ordre de feu, attend 10 secondes avant d’ordonner de nouveaux tirs ou récite tout simplement dans sa tête (syllabe par syllabe) cette formule populaire chez les marins « Et si je n’étais pas si con, je ne serais pas canonnier ». Au final, le respect de ce temps d’intervalle entre chaque tir de canon permet à toutes les cérémonies de tirs de salut de 21 coups de canon de ne durer que trois minutes. Me James Boyard Spécialiste du Droit de la mer et des questions de Défense jboyard@yahoo.fr

Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".