André Michel et Newton St-Juste « agressés à Petit-Goâve »

Publié le 2014-08-26 | Le Nouvelliste

Joint au téléphone par Le Nouvelliste, l’avocat André Michel a affirmé que lui et son collègue Newton Louis St-Juste « ont été agressés, ce lundi, à Petit-Goâve, par des individus armés de couteau, de bâton et d’armes à feu. Les deux hommes de loi hostiles au pouvoir en place ont subi cette agression, explique Me Michel, « alors [qu’ils] rendaient une visite de solidarité à un directeur de média de la commune et aux familles des victimes des actes de violence du 17 août, où il y a eu des morts, des blessés et des disparus ». « Tandis que nous sortions du parquet de cette juridiction, poursuit l’avocat, nous avons été agressés par une vingtaine d’individus portant des bracelets roses, proches du député Jacques Stevenson Timoléon et du Premier ministre Laurent S. Lamothe. Ils nous ont gardés en otage pendant plus de 40 minutes. Nous avons eu la vie sauve grâce aux employés du parquet qui nous ont retirés des mains des agresseurs et nous ont cachés pendant une quarantaine de minutes. » André Michel a également précisé que la police a dû intervenir pour les aider à quitter la ville sous haute sécurité parce que « les assaillants ont été très furieux contre eux ». « Ils ne veulent pas que nous venions dans la ville parce qu’ils estiment que notre présence leur nuit politiquement et ils décident de nous combattre de la façon la plus violente. Mais une chose est sûre, on va continuer le combat, on ne va pas faire marche arrière. » Lors de la fête patronale de la ville de Petit-Goâve, un festival musical qui se déroulait sur la place publique, le 17 août dans la soirée, a tourné au vinaigre faisait des blessés par balle suite à une fusillade des agents de l’Unité départementale de maintien d’ordre (Udmo) de la Police nationale. L’avocat André Michel a pointé du doigt le député de la circonscription de Petit-Goâve, Jacques Stevenson Thimoléon et le Premier ministre Laurent Salvador Lamothe d’être à la base de la fusillade [policière], dont plusieurs citoyens ont été victimes, dans la soirée du 17 au 18 août dernier.
Ses derniers articles

Réagir à cet article