Nadine Magloire, une écrivaine contestée

Nouveaux regards La mort de Jean Métellus doit attirer notre attention sur l’état de délabrement de la réception de la littérature en Haïti, du travail des critiques, des organisations publiques travaillant dans le domaine du livre. Pourquoi toute cette aura autour d’un groupe d’écrivains et ce silence autour d’autres ? Y a-t-il si peu d’écrivains haïtiens qui fait que ce sont les mêmes têtes que l’on retrouve dans toutes les activités, en signature dans toutes les librairies, en lice pour tous les prix ? « Nouveaux regards » se propose de rendre hommage aux écrivains vivants et qui sont hors de la scène littéraire contemporaine.

Publié le 2014-01-09 | Le Nouvelliste

Culture -

Nadine Magloire fait partie de ces écrivains à ne pas toucher. Elle choque. Pose problème, pour son engagement féministe, son indignation et sa position face au folklore haïtien. Il faut comprendre qu’il existe plus de huit millions de raisons pour ne pas aimer cette auteure. Cependant, il en existe davantage pour la lire, la comprendre et suivre son parcours. Nadine Magloire est née à Port-au-Prince le 18 février 1932. L’un des plus vieux écrivains haïtiens vivant aujourd’hui, aux côtés de René Depestre, son aîné. Fille du journaliste Jean Magloire et de la compositrice Carmen Brouard, elle a vécu entre l’Europe et l’Amérique. Plus de temps à l’étranger qu’en Haïti. Nièce du grand poète haïtien Carl Brouard, elle a fait ses études chez les sœurs de Sainte-Rose de Lima, avant d’aller faire sa philosophie au lycée Marie de France à Montréal. En 1955, deux ans avant la montée au pouvoir de Papa Doc, elle part poursuivre ses études à Paris au Centre d’études de la radiodiffusion-télévision française. Si son oncle, Carl Brouard, avait choisi de laisser le luxe de la bourgeoisie pour s’installer parmi les gens du peuple, Nadine Magloire aura pour sa part un parcours très différent. Nadine Magloire, pionnière du féminisme en Haïti En 1967, Nadine Magloire fit paraître aux éditions du Verseau un petit livre qui va être considéré comme le premier livre féministe publié en Haïti : « Le mal de vivre ». Petit roman d’une centaine de pages, ce livre fait scandale à l'époque est plutôt audacieux, selon Joelle Vitello, « à l'avant-garde des mouvements féministes internationaux, ose parler de sexualité à partir d'une perspective féminine ». En avance sur son temps, elle aura une correspondance avec l’éminente écrivaine française et compagne de Jean Paul Sartre, Simone de Beauvoir, avant sa mort survenue le 14 avril 1986. Des autopsies qui ne plaisent pas Les autopsies ont ceci de particulier, qu’elles ne plaisent jamais à tout le monde. Ce travail de recherche de la cause de la mort d’un animal est beaucoup plus délicat quand il s’agit de faire l’autopsie d’une société vivante : une autopsie In Vivo. En effet, Nadine Magloire publie une série d’autopsies non reliées réellement entre elles. En 1975 parut « Autopsie In Vivo-Le sexe Mythique ». En 2009, « Autopsie In Vivo » est publié au Canada en 2010, « Autopsie In Vivo (la suite) » fait son apparition dans les bacs des libraires canadiens. Dans le roman Autopsie In Vivo, Nadine Magloire dresse un pays sombré dans la dictature des Duvalier, un Port-au-Prince « fantôme », « une ville zombi » en racontant les déboires amoureux de son personnage principal, Annie. Roman proche de l’autobiographie, un peu penché du côté de l’autofiction, Autopsie In Vivo dévoile les points de vue de l’auteure sur la question du folklore haïtien, de la « créolitude » et du vaudou. Hostile à ces traditions, la romancière avoue qu’on « ne bâtit pas un pays moderne avec le vaudou, le tafia, le clairin, le tchala…». Elle prend également le contrepied des partisans du créole qui, selon elle, inventent une démagogie pour maintenir le peuple dans l’ignorance. Comment demander à ce que le peuple soit éduqué en créole quand tous les ouvrages des grandes civilisations sont disponibles en français ? Ces gens, partisans de la « créolitude », ont-ils un plan et les moyens de traduire tous les livres français en créole ? S’inquiète l’auteure. Malgré que certains secteurs puissent avoir des problèmes avec les livres de Nadine Magloire, cela n’enlève rien au plaisir de lire ses œuvres. De connaître son combat. Elle a su, dès le début de la dictature de Baby Doc, pointer du doigt le système avec arrogance en qualifiant le pouvoir de « gouvernement rapace ». Il faut signaler aussi l’originalité de l’auteure qui est l’une des premières (si ce n’est la première) femme haitïenne à aller aussi loin dans la description érotique dans un roman. Une auteure que les Haïtiens doivent découvrir et que les éditions haïtiennes, assistées par l’Etat, doivent remettre sur le marché comme on l’a fait pour Edwidge Danticat, Jean Claude Charles ou Dany Laferrière, en les publiant chez les Presses nationales d'Haïti à bon marché.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".