Culture/Limbé

Jean Emanuel Jacquet, lauréat du Prix Jacques Roche 2013

Le Prix Jacques Roche 2013 a été décerné ce weekend au journaliste culturel, auteur de Homo Sensuel, Jean Emmanuel Jacquet. La cérémonie s'est déroulée dans les jardins de la Bibliothèque Georges Castera du Limbé (BGCL), en dépit du mauvais temps. Parmi les participants, une soixantaine de jeunes des deux sexes et de nombreuses personnalités locales. L'heureux récipiendaire, qui s'est auréolé de compliments des différents intervenants, a lancé un vibrant plaidoyer pour la mise en place d'une véritable politique culturelle dans l'île. De notre envoyé spécial Belmondo Ndengué

Publié le 2013-10-03 | Le Nouvelliste

Culture -

Il n'y a pas plus indiqué pour Jean Emmanuel Jacquet que la tribune de la BGCL pour poser les jalons d'une prise en compte effective des industries culturelles d'Haïti. Dans ce cadre propret de la grand-rue de la ville du Limbé, le lauréat, regard discret derrière ses verres,est ému jusqu'au bout des ongles. En tenu de circonstance, il remercie les jeunes participants qui auront bravé la pluie inattendue du samedi 28 septembre, pour assister à la fête du savoir. Conscient que la récompense reçue des mains de Williams Eliacin, président d'honneur de la bibliothèque, correspond aux efforts qu'il a consentis, le journaliste expose sa conception de la culture nationale et ses corollaires. Celle-ci semble, de son point de vue, toujours confinée dans un microcosme qu'un nombre indéterminé d'apprentis sorciers tente en vain de sauver, depuis des lustres. Etat des lieux Pour élucider sa pensée, l'homme de plume se base en partie sur des informations rendues publiques lors d'une conférence sur la reconstruction culturelle d'Haïti, tenue à Paris en avril 2011. « Si l'on ne cesse de se référer au vocable culture à chaque fois qu'on évoque Haïti, il est temps qu'on prenne en compte ce secteur dans toute démarche de développement envisagée pour ce pays », relève-t-il. En tant que journaliste culturel, il estime qu'il est impérieux de réfléchir sur l'orientation à donner à cette thématique dans les débats ; surtout dans le budget de l'Etat haïtien. Dans le contexte encore flou de la reconstruction nationale, Jean Emmanuel Jacquet est on ne peut plus préoccupé par la place qui sera accordée à son domaine de prédilection. « Il faut se demander à quel niveau ce maillon vital sera appréhendé par l'autorité centrale, y compris par le président Michel Martelly, lui-même musicien et artiste. » L'assistance suit avec intérêt ce regard endogène d'informateur sur son microcosme de la création et de l'art. En guise de repère L'objectif à atteindre passe par le travail titanesque des décideurs gouvernementaux. La chose culturelle est l'un des enjeux de ce grand chantier. Riche de cet éclairage, le lauréat du Prix Jacques Roche est convaincu qu'aucun discours ou apport de journalistes sur une politique qui dynamiserait ce patrimoine ne devrait être négligé. L'artisanat, le livre et la musique sont au centre de cette aubaine économique dont on parle tant. L'écrivain mentionne avec une pointe d'humour, que certains ministres qui croyaient tabler sur des politiques appropriées, se sont avérés être de simples « opérateurs d'événements culturels et artistiques ». D'où la nécessité de trouver aujourd'hui « les grandes lignes susceptibles d'aboutir à un relèvement dans ce domaine. S'inspirant en partie des résolutions de la réunion de Paris tenue en 2011, l'enfant des muses de Jérémie se dit favorable à l'enseignement de la culture à l'école afin de contribuer à la promotion du patrimoine haïtien et porter d'autres pays à s'y intéresser. Il y a aussi l'absence de cadre juridique pour régenter les institutions qui en découleront. Le Ministère de la culture et de la communication, véritable amalgame, ne jouerait pas non plus le rôle qui est le sien, constate-t-il. Au lieu d'être une courroie de relations publiques, il devrait être scindé en deux et s'ouvrir à une authentique coopération, prône Jean Emmanuel Jacquet. « Comment entreprendre une vraie politique de redynamisation de la création et de l'art, si les institutions publiques concernées et la société civile sont distantes l'une de l'autre », se demande-t-il. Il en déduit que, aussi longtemps que l'Etat ne priorisera pas au premier chef le renforcement des entités concernées, les insuffisances actuelles en la matière persisteront. La longue justification de Jean Emmanuel Jacquet devant un public intéressé s'achève par un hommage sans sourciller à Jacques Roche, dont « le style dictait aux autres sa perception de l'avenir ». L'homme du jour rappelle qu'avec le « jaillissement » du nouveau débat sur les arts, la radio, la télévision, le journalisme culturel commence à trouver sa voie. Un constat plutôt optimiste. ENCADRE Le jury du Prix Jacques Roche 2013 présidé par Joseph Pierre Louis se composait comme suit : - Andral Obenor - Dr Harold durand - Philemon Jean - Yvon Pierre - Offranel Toussaint Le maire de la ville du Limbé et les regroupements culturels ci-dessous ont participé à l'événement: - Société des poètes du Limbé (SOPOD) - Groupe de réflexion citoyenne du Limbé (GRECIL) - Association touristique du Limbé (ATOL) - Membres du groupe Jeunes volontaires pour le développement de la santé reproductive. - Des membres du groupe Tambour - Des artistes isolés

Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".