Kettly Mars ou la mémoire d'une génération

Publié le 2012-07-04 | Le Nouvelliste

Kettly Mars est une jeune femme dynamique, d'une imagination débordante, que la vie, durant le règne des Duvalier, a façonnée pour permettre l'éclosion d'un auteur  passionné, porteur d'une mission que ses ouvrages transmettent: celle de servir de mémoire à une génération, mais aussi d'aide-mémoire aux générations futures.   En effet, dans les oeuvres de Kettly Mars que ce soit "Saisons Sauvages", "Fado", "Kasalé" ou "Aux frontières de la soif", sa passion pour la vie, son sens de la justice sociale, sa sensibilité face à la misère humaine sont autant de motifs de dénonciation d'une société injuste, des valeurs foulées aux pieds, de l'indifférence d'une classe désabusée.  Féministe convaincue et pleine de fougue, ses histoires tournent autour de la vie des femmes.  Qu'elles soient prostituées, mères de famille respectables et respectées, courtisanes riches et sollicitées, elles ont toutes en commun ce courage, cette dignité, cette loyauté, qui font des femmes haïtiennes   des femmes "vanyan", des piliers d'une société décadente.  Passionnée, ses émotions transpirent dans toutes ses oeuvres.  Réaliste, ses histoires débusquent à chaque tournant ce quotidien difficile auquel sont confrontés les hommes et les femmes d'Haïti.  Dans ses oeuvres, elle s'autorise une liberté de langage, qui frise avec un érotisme qu'elle assume pleinement, et qui met le lecteur en face d'une personnalité désinhibée.

 Cependant, si dans toutes ses oeuvres on découvre des personnages tout aussi passionnés et engagés dans la défense de leurs causes, ce n'est pas sans désintérêt  et sans une certaine surprise  que le lecteur peut s'identifier ou se découvrir.  Au fil de l'histoire, au travers des situations dépeintes, tantôt sur un fond historique, tantôt sur un fond purement imaginatif, le lecteur vogue, sans contexte dans un monde qui, s'il ne lui est pas inconnu, ne lui est certainement pas indifférent.

 Avec "Kasalé",  Kettly Mars ne manque-t-elle pas de mettre l'emphase sur sa  profonde connaissance de la culture haïtienne.  En effet, dans cet ouvrage, elle se fait  la porte-parole d'une certaine génération en relatant des faits historiques, qui ont marqué un peuple, mais aussi en livrant à ses lecteurs les coutumes ancestrales sur lesquelles sont réglées les manières de vivre et de penser de toute une population.

"Cette nuit-là, Sophonie tomba grosse au plus fort de l'averse.  Un rêve liquide posséda son corps au moment où la rivière débordant de ses berges déracinait le cachiman sur l'arrière-cour de Gran'n…"   

C'est sur ce mythe que Kettly Mars entame le récit d'une saga culturelle qui se déroule à Kasalé, un bled perdu à des kilomètres de Carrefour, près de la rivière Froide.  En effet, à Kasalé, un lakou, habite tout un petit monde lié par des liens de sang, mais aussi par des liens invisibles que seules rapprochent des croyances ancestrales.  Quand, cette nuit-là, le cachiman se déracine, c'est le glas de Gran'n qui sonne.  Cette dernière le sait puisque la légende préconise que le cachiman a été planté à sa naissance et mourra avec elle.  C'est alors le moment de remettre les pendules à l'heure sur les secrets de famille, de renouer avec une certaine tradition menacée alors par les tontons macoutes et les nouveaux chefs de l'Eglise. C'est aussi l'heure de donner aux priorités leurs vraies places.

Dans "Kasalé", les légendes voisinent avec une certaine réalité difficile à accepter, mais combien quotidienne et "réelle".  Le langage est clair, teinté de mots créoles   utilisés dans un contexte précis.  L'imagination débordante de l'auteur rime avec ce que plus d'un a appelé le réalisme merveilleux haïtien, et qui fait le charme de nos écrivains.  Alors que "Kasalé" offre une image pittoresque de l'arrière-pays, dans "Saisons Sauvages", toujours de Kettly Mars, c'est un tout autre monde qui est à découvrir.  C'est l'image d'un pays ravagé par les délations, les abus de pouvoir, les exactions impunies d'un certain monde mis en place par un totalitarisme duvaliériste, qui a éclaté la société et démembré les familles.

 "Saisons Sauvages" ne se veut pas un roman historique,  mais plutôt un recueil de souvenirs,  glanés  par-ci par-là au fil du temps, qui mis ensemble, est devenu un roman qui se lit comme une histoire vraie.  Elle se déroule à Port-au-Prince, où une mère de famille respectable doit subvenir aux besoins de ses enfants alors que son mari est emprisonné dans un des cachots secrets de la capitale, dont les Duvalier étaient si friands.  De démarche en démarche, elle est remarquée par un des sbires de Duvalier qui détient les rênes de la prison où est incarcéré son mari.

"Saisons Sauvages" est un roman qui se lit d'une traite avec un langage dur mais combien approprié, avec des dilemmes et des questionnements des plus humains.

 "Fado" n'est pas un titre courant. D'une manière générale, le fado est un genre musical du Portugal constitué de chants populaires au thème mélancolique.  C'est sur ce fond sonore qu'Anaïse, après avoir été abandonnée par son mari, mène une double vie.  Elle se prostitue en adoptant la personnalité d'une autre.  Frida ou Anaïse "selon ses angoisses…" pour subvenir à ses besoins.  Mais est-ce la seule raison? Quand elle devient la maîtresse de son ex-mari qui lui est attaché corps et âme, elle pense détenir sa vengeance.  Et pourtant, quand elle pense avoir redécouvert l'amour, elle est face à un autre dilemme.  

Kettly Mars sonde le coeur des femmes pour étaler une souffrance intérieure que le monde machiste haïtien est loin de connaître,  afin que les uns et les autres puissent essayer, sinon de comprendre, mais d'être au moins empathiques.  Le cheminement des héroïnes de Kettly Mars, leurs tragédies, leurs réussites, leurs victoires, sont aussi ceux de beaucoup de femmes, leurs humiliations,  celles de toutes les familles,  leur  déchéance,  celle de toute une société.

 Avec "Aux frontières de la soif", Kettly Mars a signé un chef-d'oeuvre.  Ce petit livre,  d'une cent-soixantaine de pages, élève Kettly Mars au rang des grands romanciers de la littérature haïtienne.  D'une réalité proprement haïtienne née du tremblement de terre, Kettly Mars utilise son personnage principal pour décrire la vie combien inhumaine que vivent les résidents de cité Canaan, rescapés du séisme.  En effet, Fito est architecte-urbaniste.  Après avoir écrit un premier roman à succès, il vit le tourment de tout  écrivain: celui de la page blanche.  S'enfonçant quotidiennement dans une déchéance, ne se sentant plus en contrôle de sa vie, Fito essaie de se retrouver dans les bas-fonds de cité Canaan, où tous les résidents s'exploitent mutuellement pour assurer leur survie.  Tiraillé par ses doutes, rongé par la culpabilité, après une longue quête pour "se défaire des liens qui le retenaient prisonnier de lui-même", Fito décide de se replonger dans l'écriture pour "dire Canaan, [et] faire vivre ces hommes, ces femmes,  [et] ces enfants". 

"Aux frontières de la soif " est un roman où les dialogues seraient vains.  La manière dont Kettly Mars a traité le sujet a évité aux dialogues de remplir un espace qui servirait à étaler des explications et des justificatifs inutiles.  La conduite du texte tient suffisamment le lecteur en haleine pour le faire pénétrer jusque dans la trame de l'histoire afin de faire "partager ces vies avec le monde".  L'auteur maîtrise son sujet et ses recherches conduisent le lecteur tout droit au coeur d'une réalité impénétrable que tous préfèrent refouler, ravaler, étouffer, car trop dure pour être apprivoisée ou comprise. Les informations et messages qui sont distillés n'ont aucune propension  à verser dans le sensationnalisme ou dans le voyeurisme.  Ce sont des faits réels, existants dans un pays où la lutte pour la survie peut être impitoyable.

 "Aux frontières de la soif " a reçu la bourse Jean Barbancourt, 2011,  qui est une aide à la création littéraire destinée à permettre aux auteurs de dégager du temps pour écrire leurs oeuvres.  Dans les ouvrages de Kettly Mars, on découvre des mythes et des légendes qui font toute la valeur et la richesse de la culture haïtienne.  On sent chez l'auteur ce désir d'informer, de raconter, de mettre en mots le passé pour mieux comprendre le présent, mais aussi pour que l'on n'oublie pas.  Les ouvrages de Kettly Mars sont imprégnés de mots imagés,  qui donnent au créole toute sa valeur en tant que langue, mais aussi qui confirment l' appartenance de l'auteur au grand monde de la littérature  francophone. 

 

Rachel Vorbe Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".