Barreau des Gonaives : Me Wilnise Jacques remporte  le concours de plaidoirie 

Publié le 2022-05-25 | lenouvelliste.com

Me Wilnise JACQUES, avocate stagiaire au barreau des Gonaïves, étudiante en Philosophie et lettres modernes à l'Université Publique de l'Artibonite aux Gonaïves UPAG, a remporté avec brio le concours de plaidoirie organisé par le barreau de la ville afin de déterminer un représentant pour le concours de plaidoirie national. Grâce à la qualité de son texte et son éloquence, Me Jacques a su convaincre les membres du jury composé d'avocats expérimentés et exigeants._ 

‘’La détention préventive comme mesure conservatoire dans les cas de crimes spectaculaires en Haïti’’, tel est le thème autour duquel le concours a été organisé. Une initiative qui rentre dans le cadre de la préparation du prochain concours de plaidoirie que la Fédération des Barreaux d’Haïti (FBH)  organisera. Ainsi, les 18 juridictions du pays se sont obligés d'organiser leur propre concours afin de déterminer un digne représentant pour l'obtention du  trophée de meilleur plaideur national.  Le Bâtonnier de l'ordre des avocats de la cité de l'indépendance, Me Jaccène JACQUES, a donc pris le devant pour lancer le concours de débat contradictoire, afin de  permettre au Barreau des Gonaïves de  sélectionner de très tôt son représentant et l'heureuse gagnante a été Me Wilnise Jacques, avocate stagiaire au cabinet JOSEPH & ASSOCIÉS.

Le concours s'est déroulé en trois étapes.  Premièrement, le candidat devrait être un stagiaire ou un jeune avocat de moins de trois ans d'expérience. Après l'inscription, le candidat devrait déposer un texte sur la thématique  ‘’La détention préventive comme mesure conservatoire dans les cas de crimes spectaculaires en Haïti’’ et un jury composé de Me Youdeline Chérizard Joseph, Professeur à l’école du Barreau, Me Octelus Dorvilien juge à la Cour d’Appel des Gonaives et Me Jacob Lalortue, Professeur d’université a procédé ensuite à l'analyse des textes afin de sélectionner les meilleurs pour passer ensuite à la joute oratoire des cinq candidats retenus. Sur 12 participants ,il y avait  5 hommes et 7 femmes et parmi les 5 candidats retenus,4 étaient des femmes dont Me Wilnise Jacques qui a remporté le concours.

‘’Remporter la première place dans ce concours a été un défi personnel et collectif aussi pour le cabinet où je fais mon stage actuellement. Je le reçois avec beaucoup de joie et de fierté.  Comme femme, je voulais tourner d'une autre manière les projecteurs sur nous en montrant d'abord nos capacités. Je veux donner ce conseil aux jeunes, prennez à cœur vos études et travaillez au jour le jour car le secret de la réussite c’est l’estime de soi, la motivation et le sacrifice", a déclaré Me Wilnise Jacques d'un air motivé et qui a aussi félicité les autres plaideurs qu'elle estime tous des gagnants.

Selon Me Youdeline Cherizard, professeur à l'école du barreau et l'une des responsables du cabinet JOSEPH & ASSOCIÉS, ce concours de débats contradictoires a permis de voir que la profession d’avocat n’a pas de sexe comme on se plait à le croire. Comme Avocate sénior, elle se sent beaucoup plus motivée à renforcer l’accompagnement qu'elle donne aux  jeunes femmes avocates du Barreau depuis tantôt plusieurs années. Me Cherizard promette le soutien entier du barreau à Me Jacques pour le concours national . 

Outre la profession d'avocat et l'étudiante en Philosophie et Lettres Modernes qu'elle est,  Me Wilnise Jacques est aussi la Directrice de Communication Nationale de la JCI-Haïti,  coordonnatrice de l'association Entre Femmes, responsable des Relations Publiques pour le Centre Polyvalent pour la Promotion de l'Éducation et de la Culture (CEPPEC) et L’Association des Femmes Juristes de l’Artibonite.  En 2015, elle a été élue Miss Émeline Michel des Gonaïves et en 2018 elle a représentée le département de l’Artibonite dans le concours Miss Nationale  organisé par la Télévision Nationale d’Haïti. 

John-Becker Jean jeanjohnbecker8@gmail.com
Auteur


Réagir à cet article