Sareeh à l’assaut de la musique haïtienne

Publié le 2022-01-13 | lenouvelliste.com

Elle s’appelle Sarah Djine Lauture et a pris comme nom d’artiste « Sareeh ». Jeune et passionnée de musique, elle a décidé de se bâtir une carrière de chanteuse. En ce premier mois de l’année 2022, elle en est à 5 chansons dont la dernière, sortie à la fin de 2021, est baptisée « Konplike ». Coup de pouce à une jeune artiste qui veut se dédier à sa carrière.

« Je suis une jeune artiste passionnée de musique et qui aime travailler. Je me donne à 100 % afin de réussir mes différents projets », sont les premiers mots de la jeune femme pour parler de sa personne. Aînée d’une famille de trois enfants, Sareeh est, parallèlement à sa dévotion à la musique, étudiante en sciences administratives à l’Institut des hautes études commerciales et économiques (IHECE). Son premier morceau, « Let me know », est paru au cours de l’an 2019. Réalisé en featuring avec Gregy Style, cette chanson n’a pas eu le succès escompté, cependant elle a le mérite d’avoir lancé la jeune femme sur le marché de la musique.

Pour ce 5e morceau, l’étudiante de 22 ans a fait appel à Toby Anbakè, un de ses modèles aux côtés de Vanessa Désiré, Bedjine ou encore Darline Desca, ainsi qu’au producteur Neloville. Parlant du morceau « Konplike », elle estime avoir pris un risque en chantant un texte qui parle d’infidélité et, de surcroit, d’une femme. « L’histoire que je chante est très en vogue en ce moment. Donc je me suis dit pourquoi ne pas oser », explique-t-elle.

Se décrivant comme quelqu’un de patient et de respectueux, Sareeh spécifie être prête à poursuivre sa voie. Son objectif, faire écouter sa musique à travers le monde et dépasser ses modèles. Sa stratégie consiste pour l’instant à vous faire apprécier son talent à travers différents projets à venir.

Glorieuse Nelson
Auteur


Réagir à cet article