L'ex-sénateur Ricard Pierre prend les commandes du ministère de la Planification et de la Coopération externe

Ricard Pierre, ancien sénateur du Sud-Est, a été investi, jeudi 25 novembre, dans ses fonctions de ministre de la Planification et de la Coopération externe par le ministre de la Défense. Il succède à ce poste l'ex-sénateur Simon Dieuseul Desras.

Publié le 2021-11-25 | lenouvelliste.com

L'ex-sénateur Simon Dieuseul Desras perd son portefeuille ministériel après quatre mois passés à la tête du Ministère de la Planification et de la Coopération externe (MPCE). L'ancien sénateur, Ricard Pierre, dirigeant politique du Secteur démocratique et populaire et opposant farouche au pouvoir du feu Jovenel Moïse le remplace à ce poste. 

La cérémonie de l'installation du ministre Ricard Pierre s'est tenue ce jeudi en présence des dirigeants du Secteur démocratique et populaire. Le ministre de la Défense Enold Joseph qui a procédé à son investiture dit compter sur le leadership éclairé de ce dernier pour sortir le pays du sous-développement chronique. Le Dr Joseph exhorte le nouveau ministre à se mettre à la tâche afin de redonner espoir au peuple haïtien. 

«J'espère que le ministre mettra toute sa compétence au service de ce ministère qui est la colonne vertébrale de la structure gouvernementale», a déclaré le ministre de la Défense Enold Joseph. Au nom de la continuité de l'État, Enod Joseph dit souhaiter par ailleurs que le ministre s'approprie les résultats du PDNA pour la reconstruction et le relèvement de la péninsule Sud. 

Le ministre sortant Dieuseul Simon Desras, présent à la cérémonie, a félicité le nouveau ministre Ricard Pierre pour son ascension à ce poste de grandes responsabilités. L'homme qui dit avoir côtoyé Ricard Pierre durant plusieurs années dans la vie publique, se dit convaincu qu'il va faire de son mieux pour servir la nation. 

Tout en exprimant sa gratitude envers le Premier ministre Ariel Henry, le nouveau ministre Ricard Pierre assure de sa forte détermination à tout mettre en œuvre pour une collaboration sans faille en vue d'apporter des résultats tangibles et satisfaisants.

Le nouveau titulaire du MPCE dit s'engager à promouvoir le développement national conformément à sa mission. «Après plusieurs décennies, le constat relève que les conditions socio-économiques de notre pays ne se sont pas améliorées», admet le ministre Ricard Pierre. Il dresse un tableau sombre marqué par l'absence de politiques publiques sérieuses, une économie anémiée et en lambeaux, un niveau inacceptable d'insécurité alimentaire, la pauvreté et la misère qui sont devenus des interlocuteurs privilégiés.

L'ancien parlementaire dit croire en la mission essentielle du MPCE concernant la coordination du développement de ce pays. Cela implique, selon lui, de réfléchir sur quatre facteurs, à savoir la lecture et la codification du niveau global de ce pays, la coordination des actions gouvernementales et l'implication des collectivités dans l'ensemble du processus du développement.

«Toutes ces considérations sur le MPCE à savoir coordination, développement, responsabilité sectorielle ne seront que des vœux pieux sans une planification et des ressources financières», rappelle le ministre Ricard Pierre. L'homme politique dit s'engager sur la réflexion liée au financement pour une plus grande mobilisation de ressources internes et une meilleure prise en charge de la coopération externe.

Le ministre Ricard Pierre promet par ailleurs d'être réaliste et pragmatique en souscrivant les interventions à l'intérieur de trois vitesses. Il dit entendre aller à la rencontre de la population nécessiteuse, à la création d'emplois utiles. En sus, le ministre Ricard Pierre veut mettre le focus sur la structuration de l'environnement économique et social et engager des réflexions sur la vision à long terme dans le cadre du développement global du pays.

Michelson Césaire
Auteur


Réagir à cet article