Le Covid-19 se propage dans le Nord

Très peu de personnes sont hospitalisées et plusieurs personnalités connues sont décédées du coronavirus dans le département.

Publié le 2021-06-21 | lenouvelliste.com

En nette progression depuis environ deux mois dans le pays, le coronavirus aurait provoqué 51 décès dans le département dont une quinzaine au cours de la deuxième vague, selon les chiffres communiqués, ce lundi 21 juin 2021, par la direction sanitaire du Nord.

Devant son ordinateur, masque au visage et un flacon de gel hydroalcoolique sur son bureau, le directeur départemental nord du ministère de la santé publique, le Dr Erntz Robert Jasmin, répondant aux questions du Nouvelliste, explique que les différents cas enregistrés sont principalement traités dans deux centres de prises en charge du coronavirus pour le département: l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot et l’Hôpital de la Convention Baptiste d’Haïti de Quartier-Morin.

Très actifs dans la lutte contre la pandémie, depuis la première vague, ces deux hôpitaux recevaient quotidiennement entre 12 et 15 cas d’hospitalisation, rapporte le responsable.

Mais les chiffres sont revus à la baisse, ces derniers temps, commente le Dr Jasmin.

Cependant, ajoute le médecin responsable, d’autres institutions hospitalières peuvent, en cas de besoin, prendre en  charge des patients atteints du Covid-19.

Le directeur départemental parle notamment de l’Hôpital  Universitaire Justinien au Cap-Haitien, l’Hôpital Saint Jean à Milot et l’Hôpital du Borgne.

D’après les chiffres documentés par le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP), le Nord aux côtés des départements de l’Ouest et du Centre sont les plus affectés par cette brusque remontée du coronavirus dans le pays.

Et pourtant, le port des masques est très limité dans la deuxième ville du pays et dans le reste du département.

Dans les marchés publics, les lieux d’adoration, les plages, les clubs et restaurants, les gestes barrières et le port de masques sont pratiquement inexistants.

Sauf dans quelques institutions financières et dans quelques rares entreprises commerciales où le port du masque est obligatoire à l’entrée.

Face à la recrudescence des cas de Covid-19 dans le département, la Délégation du Nord, dans une note émise, la semaine écoulée, «interdit toutes activités sportives, culturelles, artistiques, fêtes et événements publics et privés, organisés en violation des dispositions de l’état d’urgence du 14 juin 2021.»

Ce lundi, sept personnes dont deux enfants atteints du Covid-19 étaient hospitalisés à l’hôpital Sacré-Cœur de Milot.

Financé par la fondation Centre Rurale pour le Développement de Milot (CRUDEM), l’Hôpital Sacré Cœur de Milot, inscrit dans le registre des meilleures institutions hospitalières haïtiennes, produit depuis 2010 son propre oxygène et peut recevoir jusqu’à 120 patients atteints de coronavirus, selon le directeur exécutif, le Dr Harold Prévil.

A l’Hôpital de la Convention Baptiste d’Haïti (HCBH) à Carrefour la Mort (rebaptisé Carrefour de la vie par les riverains), cinq personnes atteintes de Covid-19 recevaient des soins, ce lundi 21 juin.

Le responsable médical de l’HCBH, le Dr Euclide Toussaint, explique qu’ils sont en mesure de recevoir jusqu’à 10 patients atteints de Covid-19 et cela peut aller jusqu’à 15 en cas de besoin.

Cependant, l’hôpital, situé entre Desglereaux et Boney Dugal et qui joint d’une allocation financière de Health Hope Action (HHA) fait face à un sérieux problème d’oxygène. « Nous nous sommes adressés à plusieurs instances afin de dompter l'Hôpital d’un générateur d’oxygène, cependant nos démarches sont restées vaines» se plaint le Dr Toussaint.

Plusieurs personnalités connues du grand public sont décédées du coronavirus dans le département. Cependant, le sujet reste tabou dans la région.

Gérard Maxineau

Gérard Maxineau
Auteur


Réagir à cet article