Du 23 mai au 10 juin, 10 personnes décèdent de la Covid-19 dans le Sud

Le département du Sud a enregistré 10 morts dus au Covid-19 du 23 mai au 10 juin 2021, a confié le directeur départemental  Sud de la Santé publique, Bernard Février. 460 tests ont été effectués, 69 cas positifs à la Covid-19 ont été détectés. La direction départementale de la Santé publique a annoncé par ailleurs que le sanatorium des Cayes sera opérationnel dès le vendredi 11 juin. 

Publié le 2021-06-10 | lenouvelliste.com

Les autorités responsables de la cellule d’urgence du coronavirus  au niveau du département du Sud sont enfin sorties de leur silence le jeudi 10 juin 2021. Une conférence de presse a été donnée  par le délégué du Sud, Serge Chéry, et le directeur départemental Sud de la Santé publique et de la Population (MSPP), le docteur Bernard Février. Ce dernier a fait savoir que 10 personnes  sont décédées du coronavirus pour la ville des Cayes et la commune de Torbeck. Le docteur Bernard Février a profité de l’occasion pour présenter ses sympathies aux familles qui ont perdu leurs proches à cause du virus mortel. 

La situation est très inquiétante, a alerté le docteur, qui a annoncé avoir pris un ensemble de mesures pour stopper la propagation du virus, telle que la dotation de l’Hôpital Immaculée Conception (HIC) des Cayes d'appareils pour faire les tests de coronavirus et de sept lits. 

Le directeur départemental Sud du ministère de la Santé dans le Sud a annoncé la réouverture, le vendredi 11 juin, du sanatorium des Cayes, ouvert depuis le 6 juillet 2020 mais jamais opérationnel. Ce centre hospitalier comportera 40 lits, un personnel formé, des médicaments et de l’oxygène disponible, selon le numéro un du MSPP dans le Sud. 

Dès que vous présentez des signes ou symptômes du coronavirus, dirigez-vous rapidement vers l’hôpital général des Cayes ou le sanatorium pour le test et la prise en charge, rappelle le docteur Bernard Février. 

Le délégué départemental Sud, Serge Chéry, déplore qu’il y a jusqu’à présent des membres de la population qui refusent d’appliquer les mesures barrières permettant du lutter contre la propagation du coronavirus dans le département. À en croire le délégué, le secteur privé, qui a réaménagé le sanatorium l’année dernière, est déjà prêt à poursuivre sa collaboration. Il invite d’autres membres du même secteur à lui emboiter le pas. 

Jordany Junior Verdieu

Jordany Junior Verdieu
Auteur


Réagir à cet article