Que fait BélO depuis son silence ? 

PUBLIÉ 2021-02-25


Ça fait quelque temps depuis qu’on n’a pas de ses nouvelles. Pourquoi ce silence ? Que fait-il durant son black-out dans l’Industrie musicale haïtienne ? A-t-il des projets en cours ? BélO, de son vrai nom Jean Belony Murat, détendu, confiant et déterminé, a répondu à toutes ces questions sourire aux lèvres. 

En 2019, BélO a sorti « Motivasyon », son 6e album, sans fanfare. Et la toute dernière fois que le chanteur a fait parler de lui, c’était en août 2020, à travers sa participation à la compétition « Unsigned Only Music », catégorie des Musiques du monde, une compétition qu'il a remportée haut la main parmi 7000 œuvres inscrites avec sa chanson baptisée « Eda » figurant sur « Motivasyon ». 

L’interprète de « Ti Jean », qui vogue encore sur les traces de ce récent exploit, en profite pour remercier à nouveau son public tant haïtien qu’étranger qui, grâce à son support, lui a permis de remporter ce quatrième prix international. « Dans ce contexte difficile lié à la crise sanitaire à laquelle fait face le monde entier, ce prix a été pour moi comme une bouffée d’oxygène. Il coïncide avec mes 15 années de carrière dans la musique haïtienne, donc c'était vraiment au bon moment. Et bien sûr, tout ça a pu être accompli avec le support du grand public », reconnaît BélO. 

Par ailleurs, l’artiste annonce deux nouveaux projets en cours dont l’un marquera justement la célébration de ses 15 années de carrière dans la musique haïtienne. BélO, on le rappelle, avait commémoré sa décennie dans la musique avec un projet sur lequel environ une vingtaine d’artistes avaient participé. Et pour ses 15 ans, il promet du nouveau et du lourd. 

À côté de ses projets artistiques personnels, BélO, au cours de la longue entrevue accordée à Ticket, a évoqué l’initiative « Femmes à Aimer » dont cette année a ramené la onzième édition. Cette activité socio-culturelle initiée en 2011 par l’artiste engagé a lieu tous les ans pour la St-Valentin. Une initiative à travers laquelle BélO invite d’autres amis musiciens à offrir des performances culturelles pour les femmes incarcérées en Haïti, mais aussi à leur donner des cadeaux. « Femmes à Aimer » est non seulement une tribune pour dénicher des talents chez les détenues, mais aussi un espace leur permettant de s’exprimer librement. BélO et son équipe comptent étaler cette initiative sur l’année en vue d’accompagner et de contribuer à la réinsertion des femmes et filles dans la société après qu’elles ont purgé leur peine. 

BélO et ses conseils sur les réseaux sociaux 

Si on l’a peu vu sur scène au cours des derniers mois, BélO, cependant, ne chôme pas sur les réseaux sociaux. Sur sa page Instagram, il publie régulièrement des conseils à ses 50K et plus abonnés. À la question de savoir ce qui a motivé cette initiative, l’artiste répond : « Ce que je suis en train de faire, je l’ai toujours fait à travers mes textes, sauf qu’à ce moment Instagram n’était pas aussi populaire comme il l’est aujourd’hui… Choisissez n’importe lequel des textes de BélO et vous allez faire ce constat », lance l’artiste international qui avoue avoir cédé au grand besoin de faire passer un message. Il affirme que c’est un travail que lui incombe sa réputation d’artiste et le feedback positif de ses fans lui sert de source d’inspiration et de motivation. 

BélO inscrit sa démarche dans une logique d’apporter sa contribution à un changement de l’ordre des choses vers une transformation sociale, notamment chez les jeunes. D’ailleurs, son dernier album a été dédié à la jeunesse. « Déjà je me sens redevable. Je frise maintenant la quarantaine, donc je ne fais plus partie de la jeunesse. Bien avant, lorsque j’étais jeune, j’exigeais beaucoup de choses des adultes, et à présent je sens la nécessité de partager avec les jeunes mes expériences, mes périples afin qu’ils puissent leur servir de modèles. Il me faut leur retourner l’ascenseur », insiste-t-il. 

Et pour ceux qui attendent depuis trop longtemps de revoir sur scène l’interprète de « Jasmine », vous avez rendez-vous à la Brasserie Quartier Latin (Pétion-Ville) ce samedi 27 février 2021. BélO et ses amis vous convient à une communion musicale, un live show, un spectacle à nul autre pareil à compter de 19 heures. Soyez à l’heure !
  

Mikenton Jean



Réagir à cet article