Witem Burr et P.Chris, un tandem du trap music à découvrir

PUBLIÉ 2020-10-19
Que ce soit sur la bande FM ou sur nos écrans, le trap music se faufile à travers la musique haïtienne et suit son petit bonhomme de chemin. En solo ou en groupe, ils sont aujourd'hui très nombreux à pratiquer ce genre musical, comme Witem Burr et P Chris, deux jeunes Haïtiens résidant chez l'Oncle Sam et qui, en plus de leur amitié, partagent une même passion, le trap music. Coup de pouce à ces deux jeunes talents en plein essor.


Witember Gervil et Christopher Legerme, de leurs vrais noms, sont connus du public comme Witem Burr et P.Chris. Witem Burr, originaire de Môle-Saint-Nicolas, est né le 16 Octobre 1992, et P.Chris a vu le jour le 22 Juin 1991 dans la commune de Carrefour, mais ils évoluent tous deux aux Etats-Unis. Malgré leur absence physique du pays, les petits protégés de Mickael Artist, leur manager, ont établi leur fan base dans le marché haïtien.

Au début ils étaient 4 à embrasser ensemble la musique en 2009 au sein d'un groupe dénommé Smacker. La dissolution de la formation musicale en 2012 ne changera rien à la détermination de Witem et P.Chris à continuer à faire du trap music. Ils décident de se lancer en duo. « Être un groupe proprement dit entraîne trop de responsabilité et de contrôle. Là maintenant on est libre, on fait ce qu'on veut, et ça nous permet de travailler beaucoup mieux », explique le Molois. Pour appuyer ce concept,  ils sortiront, en 2014, un mixtape intitulé « W ap pale m ap travay ». Mais celui-ci n’aura pas le succès escompté. « Il nous faudra attendre la sortie du single ‘’Jacques Ketant’’ pour pouvoir jouer dans la cour des grands trappeurs », a confié le Molois. D'autres compositions vidéoclipées, comme « Taliban », « Sub Zero », « Choute l », produites pour la plupart par leur propre label FLG Record (Flo-Lotta-Gang), viendront s'ajouter au répertoire de ce tandem.

Déjà plus de 5 ans dans le monde du trap music et ces deux jeunes talents ont déjà fait leurs preuves que ce soit dans les clubs à New Jersey, Connecticut, Miami ou Boston. « Malheureusement des ennuis administratifs avec l’immigration américaine ont entravé notre venue en Haïti, mais maintenant que tout est dans l’ordre, on espère pouvoir y performer en décembre prochain », nous indique Witem à l’autre bout du fil, un sourire dans la voix.

Witem et P.Chris, qui sont des entrepreneurs en plus de faire de la musique, promettent de gâter le public en  lui ivrant  sous peu deux nouveaux morceaux en collaboration avec les rappeurs Fantom et Baky Popilè. Les fans des deux jeunes trappeurs peuvent espérer un album avant la fin de l'année.

Charly Amazan



Réagir à cet article