IMED/ lancement de la 2e phase du programme d’assistance légale

« 50 enfants sur 54 en conflit avec la loi sont en détention préventive prolongée »

Publié le 2019-08-12 | Le Nouvelliste

Sur 54 enfants en conflit avec la loi, rien que 4 ont été condamnés. Le taux de détention préventive prolongée au niveau du Centre de rééducation des mineurs en conflit avec la loi (CERMICOL) est aussi élevé que dans les autres geôles du pays.  Ainsi, l’Institut mobile d’éducation démocratique (IMED) a procédé ce mardi  6 août au lancement de la seconde phase de son programme d’assistance légale de mineurs en conflit avec la loi en vue de réduire le fléau de la détention préventive prolongée.

« Nulle part dans la loi il est prévu qu’un mineur déviant passe 1 an, 2 ans et plus dans un quelconque centre sans y être jugé » , déplore la directrice exécutive de l’IMED. Kettly Julien n’a pas manqué d’évoquer la faiblesse du système judiciaire haïtien concernant l'application, comme il se doit, des prescrits de la Convention des droits de l’enfant,  de la loi du 7 septembre 1961 [...]

En dépit du taux élevé de détention préventive prolongée au CERMICOL, beaucoup d’efforts ont été déployés pour stopper cette hémorragie, s’accordent à dire les intervenants.

Le représentant de la MINUJUSTH, Djibril Ly, a fait état d’une réduction de plus de 60% en ce qui concerne le nombre de détenus mineurs au CERMICOL. M. Ly a réitéré l’engagement des Nations unies à accompagner l’État haïtien en vue de l'application de la loi sur l’assistance légale promulguée récemment.

Pour sa part, le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince Paul Éronce Villard précise que le taux a chuté durant son administration, passant de 96% à 50%. La justice des mineurs est l’idéal à atteindre, a indiqué le chef du parquet de Port-au-Prince, rappelant que la protection des mineurs est un combat de longue haleine.  

« Le taux de détention préventive prolongée des mineurs est réduite à 50% grâce aux efforts déployés par les différentes institutions, une façon de dire qu’il y a des mineurs écroués en dehors de la loi. Le  mineur doit être protégé en tout état de cause, car il représente l’avenir du pays », a-t-il fait remarquer plus loin.

Aux yeux du protecteur du citoyen, Renan Hedouville, l’existence des enfants en conflit avec la loi est la conséquence directe de la mauvaise gouvernance en Haïti. C'est aussi, ajoute-t-il, la conséquence des mauvaises structures familiales, la négligence des autorités au sein de la société haïtienne.

« Il y a encore de nombreux cas de violation des droits de l’enfant en Haïti, malgré la ratification de plusieurs instruments internationaux qui protègent celui-ci », s’alarme le protecteur du citoyen, conscient qu’il n’y aurait pas d’enfants en conflit avec la loi si les parents avaient pris leurs responsabilités et si l’État avait pris les dispositions pour respecter et mettre en œuvre les instruments légaux.

Au cours de l’exécution de la première phase du programme d’assistance légale de l’IMED au profit des mineurs, 137 mineurs en situation de détention préventive prolongée ont été libérés, a tenu à préciser Kettly Julien, qui dresse un court bilan de la première phase dudit programme.  La cérémonie de lancement de la seconde phase du projet intitulé « Assistance des mineurs en détention préventive prolongée » s’est déroulée dans les locaux de la Fondasyon Je Klere, en présence de plusieurs acteurs clés de la chaîne pénale, et notamment des partenaires internationaux, dont l’UNICEF et la MINUJUSTH.  S'étendant sur une durée de 3 mois, ce projet vise à fournir une assistance légale aux détenus mineurs dans les établissements carcéraux, notamment à Port-au-Prince.

Jeanne Saintéus et Michelson Césaire Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".