Beethova Obas : premier concert à Léogâne en trente ans de carrière

Publié le 2019-07-09 | Le Nouvelliste

 C’est donc au Centre pour l’éducation et la culture (CEDUC) que l’on doit ce concert historique de Beethova Obas. Cette légende du World Music s’est produite le dimanche 30 juin dernier au local du Merabel Plazza, pour la première fois à Léogâne, elle qui célèbre trente ans de carrière.

Un public hétérogène, composé de quelques centaines de jeunes curieux et de moins jeunes nostalgiques, a assisté au concert de Beethova Obas à Léogâne ce dimanche 9 juin, dans un Merabel Plazza habité d’un décor époustouflant. « Aucune condition n’est réunie dans le pays pour avoir un tel public ce soir, avec la situation sécuritaire et la précarité économique du pays », a reconnu le premier Haïtien lauréat du Prix Découvertes RFI en 1988 en ouverture de son show. En moins de deux heures, Beethova Obas a passé en revue ses plus grands succès, récoltant des tonnerres d’applaudissements à chaque pause. Étonnant pour un public composé majoritairement de jeunes. Les plus vieux se donnent à cœur joie en reprenant des passages qui ont marqué leur jeunesse. « Peyi a pa poubèl, pa jete fatra ladanl » Les plus jeunes exaltent quand un extrait leur parle : « Oh, je connaissais cette chanson mais j’ignorais qui en était l’auteur », clame l'un d'entre eux.

Connu pour l’engagement politique à travers ses chansons, fils du peintre Charles Obas, disparu durant le régime duvaliériste, Beethova Obas n’a pas seulement transmis son message, il s’est adressé au public entre deux morceaux. « Ne laissez personne vous acheter pour un plat chaud », lance-t-il aux jeunes. « Je suis un capteur d’énergie qui relate ce qui se passe autour de moi. Je me rends compte que les textes que j’ai produits depuis le début de ma carrière sont encore d’actualité », affirme l’auteur de cinq albums et une cassette dont « Le chant de la liberté » en 1990 (enregistrement de ses premières compositions sur cassette), « Si » (1993), « Pa prese » (1996), « Planèt la » (1999), consacré à l’environnement, « Kè m poze » (2003) et « Futur » (2010). Beethova Obas promet pour bientôt un septième album sur lequel figurera « Bon bagay », que le public présent au concert a pu découvrir. C’était le moment phare de la soirée, où l’auteur-compositeur et musicien a enflammé la salle avec des chants traditionnels et des anciens succès de la musique haïtienne.

Alande Paul, l’un des responsables du CEDUC, situe la venue de Beethova Obas à Léogâne dans le cadre d’un choix de son organisation, celui de vendre ceux qui méritent d’être vendus. « J’ai parlé à un jeune universitaire de Beethova Obas, il m’a demandé s’il s’agissait d’un Haïtien. Cependant, ceux-là qui sont placés pour tracer la voie à la jeunesse se contentent de se plaindre de la dépravation de cette dernière. Je cite en exemple les médias. C’est bien de consacrer des émissions aux groupes légendaires comme Septen et Tropicana. Mais cela ne suffit pas. Il y a d’autres artistes laissés dans l’ombre qui peuvent servir de modèles à ceux baignés par la fièvre de ce qu’on fait et dit du Rabòday, parce que ce dernier est un rythme traditionnel qui n’a rien à voir avec ce qu’on connait aujourd’hui », se plaint Alande Paul. Ce dernier exprime néanmoins sa haute satisfaction : « Nous nous attendions à une brève prestation. Voilà que nous avions eu droit à un vrai concert. Notre hospitalité et celle du public ont envoûté Beethova. Il promet même de revenir avant la fin de l’année. »

En lever de rideau, des artistes locaux de très bon niveau se sont assurés que les spectateurs ne s’ennuient pas. Notamment Joe Koby, Boaz Marcelin, Stanley Célestin, entre autres. Sans oublier le chanteur léogânais beaucoup plus expérimenté et connu Robenson Auguste, qui a joué en compagnie des musiciens de Beethova Obas avec lesquels il est habitué à monter sur scène.

Diery MARCELIN dierymarcelin@yahoo.fr Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".