Le sens de la quête de la perfection à travers le voyage d’un hibiscus

25 Court récit de voyage initiatique décrivant les métamorphoses d’un hibiscus, « Le voyage de l’hibiscus », paru dans la collection jeunesse de C3 Éditions, est une œuvre de Maggy Belin Biais. Ce petit conte qui sera en vente- signature à la prochaine édition de Livres en folie traite symboliquement du long périple involutif d’une âme qui s’incarne de corps en corps jusqu’à atteindre la réalisation de soi. Les 20 pages du texte sont illustrées en couleur par Styves Phanor. Une intense joie de lecture autant pour les grands que pour les petits.

Publié le 2019-06-06 | Le Nouvelliste

« Le voyage  de l’hibiscus » est le troisième texte publié par Maggy Belin Biais, auteure du roman « Rose-Mercie »  aux éditions Zellige. Ce petit récit condense un enseignement fondamental des écoles de sagesse antiques : la réincarnation de l’âme. En tout individu existe un moi supérieur qui est son âme. Le cycle de réincarnation  correspond à un besoin impérieux de celle-ci d’expérimenter le plan terrestre pour  que « tout ce qui est en haut soit comme ce qui est en bas». Le rythme  des réincarnations se fait  sous l’influence des quatre  éléments : eau, terre, air et  feu. Ce quaternaire  regroupe les douze signes du cercle zodiacal.  Le personnage principal de ce conte  est un hibiscus  qui, tout au long de son pèlerinage à travers plusieurs véhicules, intègre les attributs des quatre éléments pour atteindre la perfection.

Un lecteur analyste pourrait découvrir la profondeur de ce texte symbolique qui expose un enseignement métaphysique: le voyage entrepris par l’hibiscus à travers les quatre éléments est un voyage d’involution de l’âme sur le plan terrestre en quête de l’éveil de la conscience. « Il était terriblement curieux et se demandait ce qui pouvait bien se trouver au-delà de la mer bleue ». La curiosité insoutenable de l’âme taraudée par le désir de venir découvrir la terre ou le royaume de Malkhout, selon l’enseignement de l’arbre de vie.  

L’hibiscus emprunte une noix de coco  pour premier véhicule comme l’âme un corps physique. Petit cow-boy solitaire comme Lucky Luke. « Avec une demi-noix, je pourrais sans doute faire un bateau et partir explorer  le monde. » L’âme en s’incarnant sur terre laisse derrière elle sa flamme jumelle, son autre moitié. Androgyne. « Ils s’égarèrent un peu, mais un gentil dauphin leur indiqua la direction d’une île proche. » Le lecteur pourrait noter une allusion  aux mystères orphiques du temple d’Apollon qui, pour instaurer le temple de Delphes, s’est métamorphosé en dauphin pour sauver des marins en vue d’en faire des prêtres. Ce voyage en mer s’est effectué sans une préparation logique sinon de l’intuition. Son passage sur la terre de Guadeloupe lui a permis d’acquérir des attributs de l’élément terre. Stabilité et sens d’ancrage.

Il a retrouvé ses cousins. Tout individu doit aussi dans son périple aider les autres dans leur évolution. « Chou-Black se présenta à ses cousins  de toutes les couleurs  et, en se mélangeant, ils donnèrent naissance à toute une variété d’hibiscus de toutes les nuances de rouges ». Il emprunte un autre véhicule pour poursuivre son voyage en oiseau migrateur. Il expérimentera l’élément air  qui lui vaudra l’intelligence nécessaire pour continuer le chemin vers le Sénégal. Elément transversal de son pèlerinage. Dans l’estomac de la rouge queue, dans le feu de la digestion, il acquerra la force et le sens de la combativité. Feu de la création qui lui a permis de se reproduire sur l’île du Cap-Vert.

Après mille et une épreuves  du voyage, dont l’auteure ne nous a conté que quelques-unes dans son texte, l’hibiscus est arrivé à destination. Un espace idéal où il peut communiquer avec un humain. Serait-il devenu un humain par son excursion dans les différents règnes ? Ainsi aspire-t-il maintenant, comme un enfant prodigue nostalgique, à  retourner chez lui en Haïti où il est devenu la fleur emblématique de toute une nation. Serait-ce là la  mission de son long voyage d’involution et d’évolution ?

                                                                                                                                                                                                                                                                     

Dieunane Joseph Dufresne dieunanejosephdufresne@gmail.com Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".