Adaptation cinématographique du livre haïtien

Publié le 2019-05-15 | Le Nouvelliste

L’adaptation cinématographique des œuvres littéraires joue un rôle important dans l’épanouissement du cinéma. De nombreux grands films sont produits à partir de romans, de biographies, d’autobiographies, d’essais, ou de livres d’histoire. Dans certains cas, le livre n’est devenu bestseller qu’après son adaptation cinématographique. Dans d’autres cas, le film vient profiter du succès déjà confirmé du livre. Ainsi, la coopération du livre avec le cinéma se présente tel un pari hautement lucratif tant pour l’auteur et son éditeur que pour le studio jouissant des droits d’adaptation du livre.

Des exemples de fameuses adaptations pullulent dans l’histoire du grand écran. Citons les Dix Commandements (1956) de Cecil B. DeMille, basé sur le livre Exode de la Bible et sur trois autres livres inspirés par la sortie du peuple juif de l’Égypte ; ou l’adaptation cinématographique de la série Harry Potter de J. K. Rowling ; ou celle des Misérables de Victor Hugo. L’adaptation cinématographique aide certains écrivains, tels que Cormac McCarthy—avec No Country for old men (2007) et The road (2009)—dont les livres jouissent d’une niche de lecteurs avertis, à atteindre un plus large public. C’est grâce à l’adaptation du mémoire Black Klansman (2014) de Ron Stallworth que Spike Lee a gagné en février dernier son premier oscar.

C’est une pratique courante dans les pays à production cinématographique élevée d’adapter des livres à la télévision ou au cinéma. Les deux médiums (livre et cinéma) racontent des histoires, campent des personnages intéressants, envoûtent le public dans du suspense intenable, et catapultent notre imagination vers une réalité autre. Les livres constituent pour les professionnels du cinéma une source d’inspiration inépuisable.

Mais, en Haïti, on peut compter sur les doigts d'une main les films haïtiens basés sur des livres. Citons Gouverneurs de la Rosée (1975), réalisé par Maurice Failevic, basé sur le roman du même titre de Jacques Roumain ; Bicentenaire de Lionel Trouillot, adapté en France sur le grand écran par François Marthouret, sous le titre de Port-au-Prince, Dimanche 4 janvier (2015) ; et quatre adaptations des livres de Dany Laferrière : Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer (1989), Comment conquérir l’Amérique en une nuit (2004), Le goût des jeunes filles (2004), et Vers le Sud (2005). Signalons que tous ces films sont produits non par des Haïtiens mais par des réalisateurs étrangers (français ou canadiens).

Pourquoi les professionnels du cinéma haïtien négligent-ils l’adaptation des livres ? La Famille des Pitite Caille et Zoune chez sa ninnaine de Justin Lhérisson feraient des comédies satiriques inoubliables. Les Arbres Musiciens et Compère Général Soleil de Jacques Stephen Alexis feraient de grands films de drame social. De nombreux romans haïtiens contemporains feront aussi de grands films, tels que les polars et livres fantastiques de Gary Victor ; ceux de Kettly Mars (Aux frontières de la soif ou L’Ange du patriarche, entre autres) ; Impasse Dignité d’Émmelie Prophète, pour ne citer que ceux-là.

Pour ouvrir une brèche et donner espoir à l’adaptation cinématographique en Haïti ou par les Haïtiens, Frantz Jean-Baptiste, l’auteur du roman Faut-il garder cet enfant ? publié par Jebca Éditions en 2016, vient d’en faire un film intitulé L’enfant du destin, dont la grande première se fera le 5 mai prochain à Boston. Nous espérons, que dans les mois à venir, le cinéaste-écrivain fera une tournée en Haïti avec son film, et qu’il sera bien accueilli et apprécié par le grand public. Nous espérons aussi que d’autres professionnels du cinéma haïtien bénéficient du même privilège comme Frantz Jean-Baptiste vers le livre pour puiser des sujets ou des histoires pour leurs projets cinématographiques.

Mario Malivert mariomalivert@yahoo.com Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".