Conjoncture

Le spectre de l’instabilité guette l’économie

Publié le 2019-03-19 | Le Nouvelliste

Avec le renvoi du gouvernement de Jean-Henry Céant le lundi 18 mars 2019 par la Chambre des députés, le spectre de l’instabilité se révèle davantage après les dégâts causés à l’économie durant la période comprise entre le 7 et le 17 février 2019.  Même si les choses  semblent aller très vite, il faut attendre les autorités au tournant pour déceler les vrais résultats. En quelques heures, le Sénat et la Chambre des députés ont interpellé le chef du gouvernement haïtien avant de s’ajuster et de se réajuster pour aboutir aux évènements du 18 mars qui ont définitivement marqué l’histoire politique de ce pays.

Ce nouvel épisode dans la saga Moïse-Céant vient jeter de l’huile sur le feu. Les vides institutionnels vont se conjuguer à l’absence de créativité pour maintenir l’économie dans son état permanent de délitement. Dans le meilleur des cas, on peut espérer l’élaboration d’une nouvelle loi de finances pour le reste de l’exercice 2018-2019. Cette nouvelle période d’incertitude vient apporter de l’eau au moulin d’une opposition qui ne jure que par le départ de Jovenel Moïse du pouvoir.  Plus rien ne sera comme avant. On vient de franchir une nouvelle étape dans l’art de fomenter des coups.

Le pays ne dispose pas de marchés boursiers pour réagir immédiatement à ce qui s’est passé durant le week-end écoulé, notamment le jour de l’interpellation de Jean-Henry Céant. On retiendra que des coups de feu ont résonné tout de suite au boulevard La Saline et dans les environs de ce qui reste du Palais législatif, après les prouesses des parlementaires. Comme pour ne pas faire entorse à notre statut de fossoyeur de notre propre destinée, on a encore mis le feu à un marché du bord de mer. Un autre pas vers la vie chère. Les restrictions contre les voyages en Haïti n’ont pas changé, la population qui broie du vent à longueur d’année va continuer à consommer des discours et les insanités des uns et des autres.   

Le désormais ex-Premier ministre se retrouve quasiment isolé avec quelques alliés qui feignent de ne pas comprendre cet imbroglio et tente de jouer un dernier coup. Les actes burlesques, rocambolesques qui se sont succédé sautent aux yeux même des plus naïfs. La presse internationale, surtout, une bonne partie de la presse locale, parle du Premier ministre au passé.  D'ailleurs le président de la Chambre des députés, Gary Bodeau, a adressé une correspondance au chef de l’État, Jovenel Moïse, pour l’informer officiellement du renvoi du gouvernement Céant. Le président de la République a aussitôt écrit aux présidents des deux branches du Parlement haïtien en vue des consultations pour la désignation d’un nouveau Premier ministre.

What's next ? Personne ne sait. Pas même les magiciens du Parlement si habiles à faire et défaire les gouvernements au gré de leurs étroites ambitions. Pourquoi est-il si difficile pour nos autorités d'ériger un gouvernemnet qui répond aux besoins si multiples de la nation, de nettoyer nos rues qui puent, de pacifier nos quartiers chauds alors qu'il leur est si facile de tuer l'espoir de tout un peuple et de réduire cette terre hospitalière en un espace si repoussant qu'on a honte d'en parler ?

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".