Plateau central, un appel à la paix, la sécurité et la protection des vies et des biens

Publié le 2018-07-11 | Le Nouvelliste

National -

« La stabilité et la sécurité sociales pourraient contribuer au développement durable du pays. Les ennemis de la stabilité politique et économique sont les pires ennemis du développement », a déclaré d'entrée de jeu Jules Pierrelus, lors d'un atelier réalisé par des organisations de la société civile locale pour contrer le vol, le pillage, les assassinats et les affrontements entre la police et les populations civiles, soulignant l'importance de la paix et la protection des vies et des biens en Haïti, particulièrement au Plateau central.

« Nous avons un pays qui ne bouge pas sur le plan économique. Nous devons travailler pour ne pas représenter un danger pour nos pays amis », a fait savoir le leader communautaire, appelant les gouvernants à voter un projet de loi portant création d'un fonds en vue de booster l'économie haïtienne.

Jules Pierrelus en a profité pour rappeler l'importance de ce fonds pour le développement social et économique du pays. Ce que les jeunes et les membres d'organisations de la société civile ont applaudi. L'un d'eux monte au créneau : « Nous sommes l'avenir du pays. Nous souhaitons que nos revendications soient prises en compte dans le nouveau budget national en vue d'un réel développement durable pour le bonheur des générations futures. Il est urgent de poser des actions concrètes pour sortir le pays de l'ornière du sous-développement.»

Si nous mettons notre individualité de côté, nous pouvons sortir le pays de ce marasme économique et politique qui hante son développement, a confié pour sa part Jean-Jacques Jean-Baptiste, spécialiste en économie du développement. « Ce qui nous a dérangés, c'est surtout la méfiance des autorités gouvernementales. Ces dernières ne lèvent pas le petit doigt pour contrer la production OGM des Dominicains contre laquelle la production locale est en guerre », a-t-il ajouté.

Du premier avril au premier juillet, les prix des produits de première nécessité ont flambé. Qui pis est, à la suite de l'annonce de l'augmentation des prix des produits pétroliers dans le pays, la situation alimentaire à laquelle s'expose la majorité des habitants du Plateau central risque de s’aggraver. « Au marché communal de Hinche, un lot de surprises m'attend. Les prix ont flambé. Le gouvernement doit agir vite pour éviter le pire », rapporte un agent local du ministère du Commerce et de l'Industrie (MCI), rappelant que les lois haïtiennes punissent tous les contrevenants qui dérogent aux lois de la République.

Joram Moncher moncherjoram6@gmail.com Auteur

Réagir à cet article