Allocution du président de la CORPUHA, Fritz Deshommes, à l’ occasion de la cérémonie de présentation de l’institution

Publié le 2018-05-16 | Le Nouvelliste

Société -

Nous sommes très heureux et très fiers de vous accueillir ce matin à l’ occasion de cette première manifestation officielle de la CORPUHA, dans le contexte de la Fête du Drapeau et de l’Université.

Nous voulons en tout premier lieu vous remercier de votre présence, de votre intérêt et de votre participation à l’événement du jour.

Après 7 années d’existence, l’âge de la raison, dit-on, nous avons pensé nécessaire et opportun de nous présenter, de vous dire qui nous sommes, de vous décrire nos ambitions, nos motivations, nos projets, nos objectifs, notre vision, notre mandat.

Qui sommes-nous ?

Nous sommes d’abord des recteurs, des présidents et des dirigeants d’universités et d’institutions d’enseignement supérieur haïtiennes ;

Nous sommes de Port-au-Prince, de Hinche, des Gonaïves, du Cap-Haitien, des Cayes, du pays d’Haïti tout entier ;

Nous sommes du secteur public, du secteur privé, du secteur associatif, du secteur confessionnel, du secteur parapublic.

Nous sommes des scientifiques de tous bords, de tous les domaines des sciences humaines et sociales, des sciences pures et appliquées, des sciences de la terre, des sciences de la vie, des sciences de la gestion.

Mais nous sommes surtout des citoyens d’un pays envers lequel nous professons la plus profonde reconnaissance et un sens aigu du devoir.

Nous sommes des citoyens interpellés par l’état général de notre pays, particulièrement de notre jeunesse désabusée, déboussolée, en proie à la désespérance la plus profonde ; si vrai qu’elle ne croit plus en ce pays, en notre pays, qu’elle rêve de fuir et de délaisser.

Nous sommes des citoyens inquiets pour l’avenir de ce coin de terre trop fragile, trop dépendant, trop soumis aux aléas de la nature, trop orphelins de modèles, de repères et dont la terre même s’en va, comme ses produits, comme ses enfants, comme ses ressources naturelles.

Mais encore nous sommes des citoyens convaincus que notre sphère d’activités, l’enseignement supérieur, peut apporter beaucoup, beaucoup, au relèvement de la nation. Pourvu que soient créées les conditions propices à l’exercice de notre mission.

C’est dans cette perspective qu’a été fondée la CORPUHA, « une association apolitique, éducative et sans but lucratif », avec pour mission de « de créer au sein du monde universitaire haïtien un espace d’échanges, de propositions et de coopération qui facilite l’émergence d’un système d’enseignement supérieur accessible, autonome, pertinent et performant ».

Etant entendu qu’à travers le monde, même pour les plus sceptiques, il devient de plus en plus évident que l’enseignement supérieur constitue un puissant moteur de croissance, de progrès et de développement.

Dès le départ, la CORPUHA, selon ses statuts, s’est fixé les objectifs suivants :

1 -Encourager la concertation et la coopération entre ses institutions membres et avec d’autres institutions d’enseignement supérieur ainsi qu’avec d’autres réseaux universitaires régionaux et internationaux;

2 - Contribuer à l’établissement dans le pays d’un cadre législatif et règlementaire permettant de réguler le fonctionnement de l’enseignement supérieur haïtien;

3 - Promouvoir auprès des autorités des propositions de politiques publiques qui permettent d’orienter l’enseignement et la recherche universitaire en fonction des besoins de développement du pays et de l’épanouissement de ses citoyens;

4 - Veiller à l’application du principe d’autonomie universitaire et du respect des libertés académiques, tant en ce qui concerne l’enseignement et la recherche que les différentes formes d’expression et de diffusion de la pensée;

5 -Assister les institutions membres dans leurs efforts pour renforcer la qualité académique, accroître la pertinence de leurs programmes et améliorer leur gouvernance institutionnelle;

6 - Contribuer à renforcer le lien de l’enseignement supérieur avec les autres niveaux du système éducatif, ainsi que les mécanismes de partenariat entre l’enseignement supérieur et l’État, les Collectivités territoriales, les entreprises privées, les organismes autonomes et le reste de la société en général;

7 - Encourager l’accès à des formes nouvelles et diversifiées de l’enseignement supérieur et s’assurer que ces ressources sont affectées en fonction de critères d’équité d’accès, d’amélioration de la qualité, et du renforcement de l’innovation scientifique, technologique et culturelle.

Aujourd’hui en 2018, nous pouvons dire – le poète dirait : nous pouvons avouer – avoir fait du chemin. Et la présentation du secrétaire exécutif nous a donné une idée claire des différentes phases qu’a connues l’Association : les écueils, les mauvaises passes, mais aussi les efforts consentis, les réalisations, les succès obtenus.

Aujourd’hui en 2018,

- Nous sommes encore debout et nous continuons à exister;

- Nous sommes parvenus à nous positionner comme interlocuteur incontournable dans le domaine de l’enseignement supérieur;

- Nous nous consolidons chaque jour ;

- Nous avons pu augmenter le nombre de nos membres et ramener l’unité au sein du secteur;

- Notre existence légale a été magistralement consacrée par la reconnaissance d’utilité publique;

- Nous attirons des partenariats de plus en plus solides, de plus en plus durables, notamment celui de l’Agence Universitaire de la Francophonie;

- Notre cadre de fonctionnement courant s’est substantiellement amélioré. Nous disposons maintenant d’un espace de travail approprié, d’un secrétariat exécutif fonctionnel et d’un embryon de ressources humaines.

- Nos capacités en matière de communication se sont nettement améliorées.

- Les instances statutaires de la Corporation sont de plus en plus dynamiques, notamment le Bureau ou Conseil d’Administration, la Conférence Générale ou Assemblée Générale.

La formation des Commissions dont les présidents viennent de vous être présentés procède d’une meilleure structuration de la Conférence, d’un élargissement des espaces de participation et d’une meilleure mobilisation de nos ressources.

Il faut reconnaître qu’au cours des derniers mois un plus grand dynamisme a été observé dans le fonctionnement de la CORPUHA. Cela est dû à plusieurs facteurs dont les plus importants sont :

- L’élargissement de la Corporation à de nouveaux membres, notamment ceux de l’ancienne CREPUH (Conférence des Recteurs et Présidents d’Universités Privées) qui ont apporté du sang neuf et un regain d’énergie tant au Bureau qu’ à la Conférence Générale;

- Le changement de cap ou, pour être plus précis, le rééquilibrage intervenu au sein de l’AUF, au niveau global, en même temps que le changement de direction au niveau de la région caraïbe, dans le sens d’une Agence, mieux à l’écoute de ses membres, plus solidaire, plus ouverte, plus inclusive. Un merci spécial au Recteur Jn-Paul de Gaudemar et au Directeur du Bureau Caraïbe, Alain Grandbois ;

- Une meilleure compréhension des autorités politiques nationales, tant au niveau de l’Executif que du Législatif, des enjeux de l’enseignement supérieur.

Cela dit, le travail des pionniers demeure irremplaçable. Envers eux, eux tous, notre gratitude est éternelle. A travers le Recteur Jean-Vernet Henry, premier président, nous avons tenu à leur rendre l’hommage qui leur est dû. « Car c’est le premier pas qui coûte », nous rappelle le poète.

Dans ces conditions, les perspectives pour notre corporation sont plutôt réjouissantes.

- Il y a d’abord les travaux des Commissions thématiques qui vont être lancés incessamment et qui concernent les domaines de la Gouvernance, l’Accréditation des Programmes d’Études, les Services aux Étudiants, la Recherche, le Financement, les Infrastructures.

- Il y a, comme implication naturelle du travail de ces commissions , la perspective de relations plus fonctionnelles et plus substantielles avec l’État dans toutes ses composantes, notamment le Pouvoir Executif et ses instances de régulation et de définition de Politique, le Pouvoir Législatif à travers notamment ses commissions d’Éducation et d’Enseignement Supérieur;

- Avec les collectivités territoriales, des démarches sont déjà en cours pour un rapprochement et une collaboration fructueuse, au niveau notamment de certaines mairies.

Nous voulons profiter de cet espace pour affirmer, pour réaffirmer notre désir, notre volonté de nous ouvrir à tous les secteurs de la vie nationale, notamment au secteur privé des affaires, au secteur associatif, aux ONG, à la société dans son ensemble. Mais aussi aux autres universités sœurs soucieuses comme nous d’excellence académique, de progrès économique et social.

Notre appel s’adresse également à nos partenaires étrangers, nationaux et multilatéraux, des universités, des associations d’universités, des bailleurs de fonds intéressés à la problématique de l’enseignement supérieur pour l’instauration de relations encore plus fructueuses, encore plus étroites.

Mais notre plus grand secret pour que nos perspectives soient encore plus lumineuses et notre mission mieux remplie, c’est surtout cette conscience qui se dégage au sein de notre institution que les ferments de solidarité, de partage, de mutualisation peuvent et doivent être privilégiés, que nos convergences sont plus importantes que nos divergences et que nous avons tous à gagner à nous mettre ensemble pour défendre la cause de notre secteur, qui est aussi celle de notre jeunesse, celle de notre avenir, celle de notre pays, celle de toute notre population en quête de mieux-être, de progrès et de souveraineté.

Je vous remercie de votre attention

16 mai 2018

Fritz Deshommes

Président de la CORPUHA

Auteur

Réagir à cet article