EDITO – LES MALADIES DU SANG

Publié le 2016-06-17 | Le Nouvelliste

Le corps de l’homme est constitué de muscles, d’os, de vaisseaux sanguins (artères, veines) et de sang. Notre organisme contient 5 à 7 litres de ce liquide qui circule dans plus de 100,000 km de vaisseaux grâce au cœur que l’on peut comparer à une pompe. Le sang est composé du plasma (qui est un liquide jaune clair dans lequel circulent les cellules sanguines) et de cellules (globules rouges, globules blancs et plaquettes). Le sang transporte l’oxygène, les hormones, les substances nutritives et les déchets. Il maintient la température corporelle et participe à la défense de l’organisme contre les infections. Quand la science arrive à déceler des problèmes soit au niveau de la production ou des constituants du sang, nous parlons à ce moment-là d’homéopathies. Les maladies du sang peuvent être cancéreuses comme la leucémie ou héréditaires comme la drépanocytose (qui est une forme d’anémie caractérisée par la déformation des globules rouges). Nous pouvons compter à nos jours plus de 80.000 homéopathies (maladies du sang). Il est évident que nous ne pourrons pas tous les aborder dans ce journal, mais certains d’entre eux ont retenu notre attention. Ces maladies très peu connues du grand public, nécessitent souvent l’utilisation de produits sanguins comme traitement. Nous avons baissé nos gardes face au SIDA, nous comprenons mal le processus du nouveau-né jaune, nous ignorons l’importance du dépistage de certaines maladies dont nos enfants pourraient pourtant hériter. Qu’est-ce la leucémie lymphoïde? Non, la malaria ne doit pas être prise à la légère et oui, le sang se trouvant dans le cordon ombilical peut sauver des vies. Les maladies du sang regroupent une infinité d’affections bénignes ou malignes, et quelle que soit leur gravité certaines de ces maladies peuvent être soignées moyennant la mise en application de moyens de prévention, un dépistage précoce et une prise en charge adéquate. Ce liquide joue un rôle beaucoup trop important dans notre corps. Nous ne pouvons nous offrir le luxe d’ignorer le mécanisme de son fonctionnement, les diverses maladies qui lui sont liées, ainsi que les moyens de les prévenir.
Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".