Le brouhaha de la justice

Publié le 2013-07-15 | Le Nouvelliste

Comme cela arrive souvent le lundi, le pays s'est réveillé avec une nouvelle actualité prenante et consternante. Un juge est mort. Le onze national s'est fait battre par le Salvador. S'est fait éliminé. Le football n'aura pas le mérite de détourner l'actualité de la mort subite du juge Jean Serge Joseph. L'équipe nationale a piteusement raté un objectif largement à sa portée. La Gold Cup ne fera pas écran aux suspicions de toutes sortes que charrie le décès de ce magistrat qui voulait traîner devant son bureau le premier ministre, des ministres et même, qui sait, la première dame de la République. La mort du juge a provoqué un flot d'accusations. Il n'a de pareil que les digues de démentis. La justice, ce qui y tient lieu, se donne en spectacle sans qu'aucun des acteurs ne s'épargne le discrédit ou de chercher visiblement le beau rôle. Comme il n'y a pas de médecin légiste en activité régulière, la conférence de presse de deux responsables de l'hôpital Bernard Mevs sera la seule version de la mort du juge. Comme la justice ne croit pas nécessaire de savoir de quoi est mort son magistrat, le corps a été transporté à L'Estère, sa ville natale, quelques heures après son décès. Comme la santé publique n'est pas une préoccupation naturelle de la population ni des responsables, le pays restera largement dépourvu de centres de prise en charge des urgences et d'autres, après le juge comme ceux avant lui, mourront d'un ACV ou de toute complication lourde sans que personne s'émeuve. Comme les accusateurs n'ont pas besoin de fonder leurs convictions, les procès ne se feront pas. Les réparations ne seront pas prescrites. La justice, la police, la santé, autant de points faibles d'un pays déliquescent. Ici, on ne croise plus le fer depuis des lustres, les déclarations tiennent lieu de fleurets. On pique, on pare, on attaque, on touche. Chacun y va de sa vérité, au gré de ses intérêts et le public abasourdi cherche à se faire une opinion. Les journalistes aussi. La recherche ordonnée, méthodique et dépassionnée des faits se perd dans le brouhaha des présomptions.
Frantz Duval duval@lenouvelliste.com Twitter:@Frantzduval Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".