Le gouvernement travaille, le Parlement sommeille, l'opposition se cherche

Par Frantz Duval

Publié le 2013-07-11 | Le Nouvelliste

La période Chantal s'achève. La chère dame tant crainte n'a jeté sur le pays que des crachins et de la bise. Force est de constater que le gouvernement a bien mené la barque. La communication était à point, avec, en avant de pointe, le président Michel Martelly lui-même. Des mesures annoncées pour parer au pire, la liste était longue. Et si nous ne saurions jamais si elles étaient suffisantes, la liste était rassurante. La machine gouvernementale avait, pour le passage de Chantal, le juste ton. Ni alarme démesurée, ni nonchalance débonnaire. Autre point positif, la justice continue de faire son travail dans le cadre du grand dossier Mòlòskòt, du nom de ce réseau de présumés faussaires qui distribuaient contre rétribution sonnante et trébuchante des cartes donnant accès à de superpouvoirs. Pas un jour ne se passe sans que la police, instruite par le juge, n'arrête des bénéficiaires qui avaient, le mois dernier encore, port d'armes, voitures aux vitres teintées, gyrophare, accès à tous les lieux interdits, franchissement des barrages et contrôles de police, et même, dit-on, le droit de sortir de douane ce que bon leur semble sans bourse délier. Des amis et des proches du gouvernement sont sur la sellette. D'autres derrière les barreaux ou dans le maquis. Dans le même ordre d'idées, l'ex-sénateur Lambert et l'actuel sénateur Zenny, tous deux du Sud-Est, proches parmi les proches du président Michel Martelly, subissent les rigueurs d'une dénonciation publique, vont et viennent devant leur juge naturel comme le commun des mortels. Là encore, comme pour l'autre affaire, le pouvoir laisse faire la justice avec une discrétion remarquable. Comme pour montrer qu'elle a la tête ailleurs, le Bureau de communication de la présidence a informé jeudi que dix avant-projets de lois et cinq projets d'arrêtés ont été approuvés, le mercredi 10 juillet 2013, par l'exécutif en Conseil des ministres. Ces documents seront soumis au pouvoir législatif qui devra jouer pleinement sa partition selon le voeu de la Constitution, précise la note du palais avant de lancer une pointe à l'endroit de ceux qui peinent à voter autre chose que les résolutions sans conséquence... « L'exécutif, de son côté, continue de remplir efficacement sa mission en favorisant un climat harmonieux pour établir convenablement l'État de droit et permettre aux citoyens de vivre autrement dans leur pays », dit la note. Si ce n'est pas un clin d'oeil au Parlement, à qui s'adresse cette conclusion ? Il faut dire que cela fait des semaines que le Parlement s'est endormi. Le travail législatif n'a plus la priorité dans aucune des deux chambres. Chez les députés, la majorité présidentielle ne sert à rien. Au Sénat, les opposants mènent la danse du vide. Parlant d'opposition, il est à se demander où elle est passée. Personne ne réclame des élections, personne ne se met en position de monter au créneau pour contrer les actions du gouvernement. Les annonces, les réunions, les notes de presse se font rares. Si Martelly et Lamothe ne connaissaient pas de petites frictions passagères sur un point ou sur un autre de temps à autre, s'ils ne confrontaient pas des points de vue différents sur certaines questions, si ce nouveau gouvernement et ces changements annoncés ne se faisaient pas attendre, on se croirait au pays des merveilles. Ah, dans les projets de lois et de décrets, nulle mention de la loi électorale. Les élections sont absentes des préoccupations de l'exécutif. On dirait qu'on attend que l'opposition existe, que le Parlement disparaisse pour que les ministres travaillent sur la loi électorale.
Frantz Duval Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".