Démocratie et développement au pays de Michel Martelly

Publié le 2013-06-14 | Le Nouvelliste

On cherche des ministres pour un remaniement, un replâtrage, pour boucher des trous. Pendant ce temps, l'actualité se fait bousculer par des sujets inquiétants. Haïti est passée du stade de celui qui avait peur à celui, bientôt, qui fera peur. Les premiers cas de grippe - ne demandez pas laquelle des souches HN - sont répertoriés sur notre territoire. Nous n'avions pas les mécanismes adéquats pour surveiller l'épidémie sur l'autre moitié de l'Ile, aurons-nous les moyens pour l'endiguer si elle est aussi virulente et mortelle que les autorités haïtiennes le craignaient jusqu'à interdire les viandes et les oeufs venus de l'Est sur notre territoire ? Alors que la grippe s'installe ici, les interdictions d'importer, de vendre et de consommer les viandes et les oeufs en provenance de la République dominicaine sont levées. Sauf en ce qui concerne les volailles, toujours interdites d'importation. Comme elles ont des ailes, elles continueront à contourner l'interdiction passoire en application depuis 2008, grandes spécialistes de la contrebande transfrontalière qu'elles sont... Dans cette affaire nous baissons pavillon, mais il faut tirer les leçons de ce faux pas et de la précipitation. Le principe de précaution est fondé, adossé à des preuves scientifiques, dans les affaires sérieuses. Autre cas de légèreté sur un sujet grave, le cadeau offert par la République dominicaine à Haïti, l'université de Limonade, annexe de l'Université d'État d'Haïti dans le Nord, connait sa 1ère grande crise. Des étudiants de première année réclament un changement dans les filières qu'enseigne l'université de Limonade. Il ne faut pas sous-estimer ce nouvel accès de la fièvre de la démocratie mal comprise. Déjà, dans certains centres d'enseignement, périodiquement, les étudiants protestent contre les examens trop « durs ». Cette fois, selon eux, c'est le cursus qui paraît inadapté à leurs besoins. Le blason de l'université de Limonade et celui de sa maison mère, l'UEH, sont en jeu. Avait-on mal choisi les champs d'études, avait-on effectué les sondages et études avant de calibrer l'offre de formation ? Que faire d'étudiants qui veulent imposer des disciplines autres que celles que propose un centre d'enseignement ? Dans un autre dossier, à quelques kilomètres de Limonade, les avocats du Cap-Haitien continuent de réclamer que le protecteur de la société, le prochain commissaire du gouvernement de la ville, sorte de leur rang. Les revendications et le tapage freinent l'installation d'un commissaire nommé par l'autorité administrative compétente et dessinent les contours d'un mouvement qui peut s'étendre à d'autres juridictions. Pour que la justice se démocratise, faut-il accorder aux avocats le droit de nommer les juges et de proposer les verdicts..., d'être à la fois juge et parti ? Dernier sujet et non des moindres de notre actualité particulière, le changement de gouvernement intéresse au plus haut chef nos chers députés. L'un d'entre eux veut proposer une loi qui impose le passage devant le Parlement des aspirants ministres. Un autre, sur une radio de la capitale, vendredi, a clairement laissé comprendre que tout ministre de l'Économie et des Finances doit accepter de doter le fonds disponible pour financer les fêtes patronales de l'été de près de 30 millions de dollars. D'ailleurs, le ministère de l'Intérieur et des Collectivités territoriales et celui des Finances doivent plaire aux députés pour qu'un nouveau gouvernement voie le jour ou pour qu'un remaniement ministériel prenne forme. Ah, il y a de ces semaines où l'actualité est transparente, livre sans détour les causes profondes de nos retards et souligne à l'encre forte que toute revendication n'est pas pour le meilleur.
Frantz Duval duval@lenouvelliste.com Twitter:@Frantzduval Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".