Quand la ministre des Finances propose et rassure

Publié le 2012-11-13 | Le Nouvelliste

Haïti accueille les 13 et 14 novembre en cours les représentants de 17 pays constituant le G7+. Il s’agit de la deuxième retraite ministérielle de ce groupe de pays qualifiés d’Etats fragiles. Ce sont pour la plupart des pays de l’Afrique, de  l’Asie et  un seul représentant de l’Amérique, en l’occurrence Haïti,  qui se proposent de mettre fin aux conflits sur leurs territoires respectifs, de construire des nations et d’éradiquer la pauvreté grâce à des stratégies de développement innovatrices et adaptées au contexte de chaque pays.

Le Premier ministre Laurent Lamothe, qui a procédé à l’ouverture de cette retraite du G7+, a passé en revue l’ensemble des difficultés auxquelles ces Etats fragiles sont confrontés et apromis de trouver les solutions appropriées. Il s’agit,  entre autres,  de réaffirmer leur solidarité, leur engagement et de raffermir les liens qui existent entre eux pour que les partenaires bilatéraux et multilatéraux puissent mieux entendre leur voix. La ministre de l’Economie et des Finances, Marie Carmelle Jean-Marie, qui a pris la parole au nom d’Haïti, a révélé que la fragilité de ces Etats n’est ni une fatalité ni une malédiction. Ses causes et ses remèdes ne sont pas inconnus, a-t-elle poursuivi avec précision. « Et, en ce qui concerne Haïti, nous connaissons bien les racines de nos fragilités, notre devoir de citoyen et notre responsabilité de femmes et d’hommes placés à la tête des institutions de nos pays sont d’apporter les réponses appropriées pour renforcer durablement notre résilience collective et nous remettre sur le chemin du développement »,  a poursuivi la ministre  de l’Economie et des Finances, Mme Marie Carmelle Jean-Marie.

L’intervention du grand argentier de la République, tout en étant réaliste pour ne pas dire volontariste, fait-elle partie de la politique  de l’administration Martelly-Lamothe ou s’agit-il d’un engagement personnel de Marie Carmelle Jean-Marie ? Si les dirigeants actuels sont bien imbus des racines de nos fragilités, il y a fort à parier que notre pays sortira des rangs des Etats fragiles dans les quatre prochaines années et l’épithète de pays le plus pauvre de l’hémisphère occidental sera rayée dans le vocabulaire des journalistes européens et nord-américains quand il sera question de parler d’Haïti. Depuis vingt-cinq ans, Haïti fait face à un problème de mauvaise  gouvernance caractérisée par l’organisation d’élections frauduleuses à répétition, l’instabilité politique, la mauvaise utilisation des ressources de l’Etat, la corruption.  L’administration Martelly-Lamothe va sans doute faire sa première démonstration en trouvant les voies et moyens pour la formation d’un Conseil électoral pour l’organisation des prochaines joutes électorales.

Etant donné que les Etats fragiles ont pour la plupart des Missions de l’Onu sur leurs territoires, la deuxième étape conduira-t-elle l’équipe au pouvoir à la désoccupation du territoire par le retrait de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah) ?

 

 

Lemoine Bonneau lbonneau@lenouvelliste.com Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".