Un nouveau pays dans la Caraïbe

Publié le 2012-10-30 | Le Nouvelliste

C’est en quelque sorte  le souhait formulé pour Haïti par le  secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme, Taleb Rifai, lors d’une conférence de presse donnée lundi, après sa visite de quelques  jours sur la terre de Toussaint Louverture. En compagnie du ministre du Tourisme et du président de l’Association touristique d’Haïti, Taleb Rifai affirme qu’Haïti dispose du potentiel nécessaire pour reprendre son leadership dans la Caraïbe après 25 ans d’isolement. Ebahi en visitant la plupart des sites touristiques du pays, dont les uns plus impressionnants que les autres,  le  secrétaire général  de l’OMT - institution  spécialisée des Nations unies dont la mission consiste à promouvoir et développer le tourisme -  ne peut s’empêcher  de rêver d’une Haïti transformée  en un nouveau  pays dans la Caraïbe.

Promettant de sensibiliser de plus en plus de gens à visiter  Haïti, Taleb Rifai annonce qu’il va commencer avec  sa famille. Content d’avoir séjourné pendant plusieurs jours en Haïti, cet officiel onusien n’a pas caché la volonté exprimée par les nouvelles autorités du pays pour changer l’image du pays ternie depuis plusieurs décennies. Dans ses pourparlers avec  le Premier ministre Laurent Lamothe,  le secrétaire général affirme avoir  partagé ses expériences avec les principales personnalités concernées par la relance du tourisme et  sur la possibilité pour que notre pays soit à nouveau placé sur la carte touristique mondiale. Il a minimisé les problèmes sociopolitiques auxquels notre pays se trouve confronté en faisant savoir qu'Haïti dispose de moyens pour transformer ses problèmes en opportunités.

Les multiples démarches effectuées par la dynamique ministre du Tourisme et l’encadrement significatif des dirigeants de l’Association touristique d’Haïti sont de nature à prouver que dans le domaine touristique Haïti peut faire la différence.  Si tel est le cas, qu’en est-il de l’environnement politique du pays ? Le gouvernement  dans son ensemble est-il en mesure de comprendre que tout acte ou action d’un membre du gouvernement qui est contraire à la bonne marche des institutions ou au respect des droits de l’homme peut  saper toutes les bonnes initiatives prises par les acteurs  du système ?

L’harmonisation des rapports entre les pouvoirs exécutif et législatif trouvera-t-il l’écho nécessaire du côté des dirigeants des grands pouvoirs de l’Etat ? Le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire aura-t-il le privilège d’exercer ses attributions constitutionnelles en toute indépendance ?

Il va sans dire que le président de la République a su tirer les leçons à partir du scandale qui avait secoué le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire. Il ne va plus tenter d’influencer ses membres ni orienter un vote quelconque dans le futur.  Si le président doit faire le premier pas,  en prenant l’engagement de respecter les échéances électorales,  de contribuer à la mise en place d’un Conseil électoral crédible, non partisan,  en garantissant la paix sociale,  qu’en est-il du Parlement ? Dans un nouveau pays tel que souhaité par Taleb Rifai, le Parlement aura un rôle moteur à jouer. Ce sera la fin de la politique de la chaise vide. C’est un Parlement productif qui va voter des lois et contrôler l’action gouvernementale et  qui va utiliser les salles de séances comme tribune et non les micros des journalistes. Toutes les couches de la société et les secteurs d’activité se mettront au pas. Et Haïti sera vraiment un nouveau pays dans la Caraïbe.

Lemoine Bonneau lbonneau@lenouvelliste.com Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".