La culture au coeur de l'économie

Publié le 2012-10-19 | Le Nouvelliste

Artisanat en fête est le deuxième plus grand rendez-vous culturel annuel dans le pays après Livres en folie. Le carnaval étant hors catégorie. C’est environ 200 artisans qui dressent leurs étals, en octobre de chaque année, depuis 6 ans, au Parc historique de la canne à sucre, exposant des produits décoratifs, utilitaires et de mode allant du plus ordinaire au très original.

Artisanat en fête rentre tout naturellement dans une sorte de tradition, 6 ans après sa création par l’Institut de recherche et de promotion de l’art haïtien (IRPAH) et Le Nouvelliste, rompu à l’organisation de ces messes culturelles qui font se déplacer des milliers de gens, mobilisent des ressources humaines et financières conséquentes dont les résultats sont bénéfiques en général pour la production locale, la promotion des créateurs, des producteurs et le grand public qui a l’occasion de se ressourcer dans la seule eau qui semble être encore potable dans notre pays : celle de l’art, de la création. Artisanat en fête –les autres événements aussi – a le mérite de permettre aux artisans de vendre leurs produits, et au grand public de les rencontrer directement, de leur faire des propositions. Cette activité  permet aussi aux artisans de se rencontrer, de confronter leur savoir-faire.

Si le travail intellectuel, comme l’a dit l’écrivain français Pierre Nora, est un service public, il doit relever d’une certaine forme de service public également, offrir des objets et des espaces de beauté à une population dans un environnement où chaque jour dispute au précédent le meilleur bilan d’affrontements et d’incompréhensions mutuelles, d’incertitudes politiques et sociales, de faux pas et de désespoirs.

Artisanat en fête, à la différence peut-être des autres foires culturelles qu’organise Le Nouvelliste,  réussit à mettre l’économie au cœur de la culture ou, si l'on préfère, la culture au cœur de l’économie. Parce que c’est le défi qu’il nous faut à tout prix relever : trouver les voies et moyens de rendre cette culture et cet artisanat,  dont nous nous enorgueillissons tant, rentables, en faire de véritables pôles de développement et aussi les utiliser pour changer l’image de ce pays - ils semblent jusqu’à présent les seuls à pouvoir le faire au stade d’indigence où nous sommes – et ouvrir peut-être une vraie voie au tourisme, à des investissements aussi, pourquoi pas ?

 

Emmelie Prophète

Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".