Nos chefs font trop peu pour ce qu'ils nous coûtent

Publié le 2012-10-12 | Le Nouvelliste

Le président de la République, Michel Joseph Martelly, a convoqué le Parlement à l'extraordinaire cette semaine. Au menu de la convocation, la loi sur le blanchiment d'argent, celle sur le système bancaire. Conjoncture oblige, une fenêtre est ouverte par l'exécutif pour que les législateurs planchent sur la ratification de leurs trois représentants au CEP.  Mais voilà, les députés sont en vacances, non méritées, selon certains. Si l'absence de coordination avec le bureau de la Chambre basse avant d'annoncer cette séance reportée entre-temps au lundi 15 octobre 2012 pour rameuter tout le monde est effectivement regrettable, l'affaire illustre une chose : ces deux pouvoirs  traînent malheureusement les pieds quand il s'agit de plancher sur des dossiers utiles.

Plus de trois mois après l'alerte donnée par l'ex-ambassadeur américain Kenneth H. Merten en disant qu'Haïti risque de tomber dans un "tiouboum", l'isolement, l'incapacité d'utiliser les services numériques pour effectuer des transactions financières  si la loi sur le blanchiment d'argent n'est pas votée par le Parlement, on se demande pourquoi ce texte n’est soumis que maintenant. Que faisait le ministre chargé des Relations avec le Parlement? N'est-il pas porteur de dossiers, courroie de transmission autant que chercheur d'appui à l'exécutif? Le fait est qu'il est plus polémiste et politique qu'autre chose. Et à un niveau plus élevé, cette convocation tardive est l'illustration d'un grave problème de management.

L'administration Martelly/Lamothe s’éparpille, gaspille du temps dans de petites choses, des visites par-ci par-là à n'en plus finir au lieu de s'intéresser aux dossiers porteurs dont la bonne gestion pourrait améliorer le score d'Haïti sur le plan de la compétitivité. Cependant, si des citoyens  courent le risque de ne plus pouvoir effectuer des transferts d'argent vers Haïti ou vice versa, nos petits bonshommes de l'exécutif et du Parlement n'ont pas lésiné sur une loi: celle des finances pour l'exercice en cours.

Ces pouvoirs, comme d'habitude, ont pris la part du lion, de koupe kopyèz. Miam, miam. Le budget du Parlement est en hausse, selon l'économiste Kesner  Pharel. En clair, on se sert d'abord. On se paiera peut-être quelques nouveaux  4x4 blindés avec sirène, per diem de voyage et autres avantages tandis qu'on annonce l'austérité.  Austérité, mon œil ! aurait dit un journaliste qui supporte mal que les chefs essaient de rouler tout le monde dans la farine. L'irritant, c'est que nos chefs font trop peu pour le prix fort qu'ils coûtent au pays. Chut ! ils gèrent le temps en nous gavant  de promesses et s'offrent en spectacle en alimentant  des conflits autant inutiles que stériles. De "l'épaverie", aurait dit Sixto. A l'heure où le pays  est en proie à une grogne sociale due à la cherté de la vie, la responsabilité de tous nos chefs que nous payons grassement est à établir.

Sòs pwason an paka pi chè ke pwason an....

Roberson Alphonse Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".