EDITO | La ratification: miracle ou exercice de séduction ?

edito

Publié le 2012-05-02 | Le Nouvelliste

Quand un président de la République choisit un Premier ministre qui, comme lui, ne dispose d'aucune sorte de majorité -ni relative ni absolue, pas même d'une minorité de blocage dans aucune des deux Chambres du Parlement, les deux, le désignateur et le désigné, affichent leur croyance inébranlable dans les miracles. C'est le moins que l'on puisse dire. L'Etat haïtien étant laïque, Dieu et ses saints, les loas et les anges n'ont aucune chance de prendre parti pour faire pencher la balance. Il ne reste comme solution que le miracle provoqué et toutes les rumeurs qui accompagnent les opérations de séduction. Depuis le 14 mai 2011, à chaque campagne pour trouver une majorité, le président Michel Martelly rencontre des élus. A chaque fois, tout va de travers. C'est un constat. Des fois mâtiné de scandales ou de tapages, toujours de quiproquos, le Parlement et la présidence n'ont pas le dialogue serein. Parler avec des égaux n'est pas le fort de l'ancien président du compas et de la vedette sans vrai rival pendant 23 ans qui demeure ancrée en Michel Martelly. Reconnaître toutes les prérogatives présidentielles à un président qui n'a aucune expérience politique n'est pas accepté par les élus. Beaucoup des mésaventures présidentielles avec les parlementaires découlent du choc des cultures entre le président du compas qui se permettait tout et le président de la République qui doit quémander, vote après vote, l'appui des plus humbles députés et sénateurs. Dur, dur d'avoir à se baisser à la hauteur de chaque demande pour recevoir l'obole ou le refus de ces politiciens régionaux attachés à leur liberté, aux intérêts de leur patelin et aux desiderata de leurs mandants au nom de qui, avec un insatiable appétit, ils réclament projets, emplois et, des fois, espèces sonnantes et trébuchantes. Le miracle de les convaincre, Martelly n' a jamais pu le réussir. Garry Conille, ratifié dans les deux Chambres à une large majorité, a eu tous les appuis, fort de ses alliés, grands connaisseurs de la faune politique. Pas un hasard si, dès le début, sa victoire et ses appuis au Parlement ont agacé toute l'équipe présidentielle. Conille avait réussi là où les amis du président avaient buté sur un os. Déveine pour Conille, il se fit avoir lors de la formation du gouvernement. Tous les ministères régaliens lui échappèrent. Entendez par là les ministères qui régalent. Très vite, Premier ministre inutile, Garry Conille ne pouvait plus servir ceux qui avaient fait de lui le chef du gouvernement. Quand le Premier ministre voulut se faire des alliés, la présidence eut sa peau, enfin, sa place. Les parlementaires ayant été convaincus par de grands connaisseurs des couloirs et des détours des deux Chambres, jamais on n'entendit parler de corruption. Des moyens, et surtout beaucoup de doigté, sont nécessaires, telle est la leçon de l'épisode Conille. C'est la solution de l'équation Conille que Laurent Lamothe essaie d'appliquer au Parlement. Caresses dans le sens du poil, promesses et belles paroles s'échangent pour arrondir tous les angles. Mais le temps joue contre Lamothe. Deux mois déjà qu'il galère. Près d'un an que le président peine à avoir les coudées franches. Une éternité. Entre les amis qui quittent le Sénat, les nouveaux alliés à convaincre et les irréductibles à séduire, Laurent Lamothe, l'homme d'affaires avisé et le jeune politicien, s'essaye à toutes les solutions. La patience est sa principale arme. Son miracle, Lamothe doit l'accomplir seul. Il devra séduire les parlementaires sans perdre trop de son âme ni l'amitié du président, lui qui changera son rôle de bras droit, de premier fusil, pour devenir le premier fusible...
Frantz Duval duval@lenouvelliste.com Twitter:@dalfaz Retrouvez les éditos et les grands titres du Nouvelliste commentés chaque matin, entre 7 h et 8 h, sur Magik 9 (100.9 FM) ou www.magik9haiti.com Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".