13-Novembre: "On a attaqué la France, visé la population, mais il n'y avait rien de personnel", dit Abdeslam

Publié le 2021-09-15 08:20:35

"On a attaqué la France, visé la population, des civils, mais il n'y avait rien de personnel", a déclaré Salah Abdeslam, principal accusé du procès des attentats du 13 novembre 2015, à l'ouverture de l'audience mercredi à Paris. "Le but n'est pas de remuer le couteau dans la plaie mais d'être sincère", a-il ajouté d'un ton calme, assurant que les attentats étaient une réponse aux "bombardements français sur l'Etat islamique". Le président de la cour d'assises spéciale a donné la parole à chacun des 14 accusés présents afin qu'ils fassent une "déclaration spontanée", "succinte", sur les faits qui leur sont reprochés. Un silence de plomb régnait dans la grande salle d'audience pendant que les accusés parlaient tour à tour au micro.



Réagir à cet article