La Cour suprême remaniée par Trump se saisit du droit des Américaines à avorter

Publié le 2021-05-17 17:28:50

La Cour suprême des Etats-Unis a accepté lundi de se pencher à nouveau sur le droit des femmes à avorter, ce qui, compte-tenu de sa solide majorité conservatrice, laisse augurer un revirement historique en faveur des opposants aux interruptions de grossesse. La haute juridiction, dont un tiers des neuf juges ont été nommés par Donald Trump, examinera dans quelques mois une loi de l'Etat du Mississippi qui interdit la plupart des avortements à partir de la 15e semaine de grossesse, même en cas de viol ou d'inceste. "Les alarmes sonnent bruyamment face à cette menace", a immédiatement commenté Nancy Northup, la présidente du Center for Reproductive Rights qui a saisi la justice contre la loi du Mississippi. "La Cour suprême vient juste d'accepter d'étudier un texte qui, sans aucun doute, viole près de 50 ans de ses propres décisions", a-t-elle souligné.



Réagir à cet article