Inde: des dizaines de corps présumés morts du Covid-19 s'échouent sur les rives du Gange

Publié le 2021-05-10 10:57:04

Des dizaines de corps de personnes présumées mortes du Covid-19 se sont échoués sur les rives du Gange dans le nord de l'Inde, ont annoncé lundi les autorités. La pandémie s'étend à toute allure dans le vaste arrière-pays rural indien, submergeant les structures sanitaires, les crématoriums et les cimetières. Un fonctionnaire local, Ashok Kumar, a indiqué qu'une quarantaine de corps s'étaient échoués dans le district de Buxar, près de la frontière entre le Bihar et l'Uttar Pradesh, deux des plus pauvres Etats indiens. "Nous avons ordonné aux fonctionnaires concernés de s'occuper des corps, et de soit les enterrer, soit les brûler", a dit M. Kumar à l'AFP. Certains médias ont affirmé que le nombre de cadavres pourrait atteindre la centaine. Les mêmes sources citent d'autres fonctionnaires précisant que certains corps sont boursouflés et partiellement brûlés et ont pu passer plusieurs jours dans le fleuve. Des habitants ont déclaré à l'AFP qu'ils pensaient que les cadavres ont été jetés à l'eau parce que les crématoriums étaient débordés ou parce que les proches des victimes ne pouvaient payer le bois nécessaire pour les bûchers funéraires. "C'est vraiment choquant pour nous", a déploré un habitant, Kameshwar Pandey. Selon les statistiques officielles, quelque 4.000 personnes meurent actuellement chaque jour du Covid-19 en Inde, où le bilan total de l'épidémie frôle les 250.000 décès. Nombre d'experts jugent ces chiffres inférieurs à la réalité, citant notamment des données provenant des crématoriums.



Réagir à cet article