Vendredi 9 décembre 2016








CULTURE

Gary Victor, aux côtés de son éditeur français Philippe Rey

Le Nouvelliste (L.N.) : Vous avez été à l’honneur à Livres en folie et que de fois à Livres en liberté. Cette année, vous êtes en tête d’affiche à la Foire internationale du livre d’Haïti (FILHA). Avec quel esprit Gary Victor accueille-t-il autant d’honneur ? Gary Victor (G.V.) : Avec fierté. Surtout que j’ai, dès le début, encouragé la Direction nationale du livre dans sa démarche. J’ai donc au départ participé à l’aventure comme avec Livres en folie. Travailler à rendre accessibles la culture, la littérature au plus grand nombre est une mission que je me suis fixée. L.N. : Quoi de neuf pour cette 4e édition ? G.V. : Le grand rabais de 60% sur les titres offerts. Près de 1500 selon la Direction nationale du livre. 4000 coupons rabais en plus de ces 60%…

Les maîtres de la nuit blanche à Port-au-Prince

Claude Bernard Sérant Au centre-ville, les rues sont blanches. Dans la cour de la Bibliothèque nationale d'Haïti, la bière, l’alcool, l’eau coulent comme la poésie qui étanche la soif. Louis Philippe Dalembert, sacré maître de la nuit, a eu l’honneur de distribuer la parole à ses invités. Une parole vivante, structurée dans la chair du texte, que porte chaque lecteur. Le livre à portée de la main, Dalembert, l’auteur de « Poème pour accompagner l’absence », lit des textes tirés de ses livres et ceux des écrivains assis sur la table que le public écoute et applaudit. Mille et une nuits ne suffiraient pas à cet ancien pensionnaire de la villa Médicis (Rome, 1994-1995) pour lire ses romans : Les dieux voyagent la nuit, Rue du Faubourg Saint-Denis, L'Île du bout…


Le corps de la femme dans « Ilustraciones de la Mecánica »

Rangée entre le vernissage de l’exposition « Frontières » du Kolektif 2D qui traite du sort des Haïtiens déportés l’an dernier de la République dominicaine, et « Lago lajounen ak lannwit », spectacle de marionnettes présenté par Ernst Saint-Rome, l’invité d’honneur de ce 13e festival, la représentation théâtrale « Ilustraciones de la Mecánica…

Agenda

SHHGG | Exposition La Société haïtienne d'histoire, de géographie et de géologie invite le public, ce mercredi 23 novembre 2016 à 15h, à une exposition baptisée « Archives historiques et culturelles des années 40 et témoignages de Gérald Bloncourt à la Shhgg. IFH | Jedi Mizik L'Institut français en Haïti (Ifh) présente, ce jeudi 24 novembre 2016 à 19h,…

L’indigénisme haïtien : Des artistes du mouvement (V)

Je n’ai pas connu les pionniers de l’indigénisme et je le regrette bien. Je n’ai donc pas connu Georges Remponeau, mais j’ai eu avec lui deux conversations téléphoniques. La première était pour connaître les circonstances dans lesquelles il a réalisé une copie du portrait de Christophe par Richard Evans. Il me semblait évident que le portrait avait été…

Traits comportementaux

Les traits que j’identifie chez mon semblable, c’est-à-dire quelqu’un pareil à moi, sont en vrac : - Le volontarisme .- Li fè sa l vle. Il se laisse guider par son bon vouloir. Même pas par son instinct. Parce que des fois l’on est confronté à l’urgence de l’action, l’urgence de la décision et tout compte fait, l’on se fie à son instinct, cette…

Quand Georges Castera met le cœur sur la main

Qu’est-ce qu’un poète ? Un grand enfant, nous apprend-on. C’est celui qui a su grandir en sauvegardant des facultés de l’âge tendre, en les préservant des affres de la raison adulte, du cynisme. Le poète est celui qui a su garder sa faculté d’émerveillement aux spectacles de l’univers; à ceux qui valent l’attention, la curiosité et la peine évidemment.…

De photos, de mots et de musique

Roland Léonard Samedi 19 novembre – en matinée Aux ateliers Jérôme, la seconde exposition de photos de «l’Haïtien à Paris», Gérald Bloncourt, à première vue, nous déconcerte par rapport à celle de l’avant-veille à l’Institut français en Haïti, si explicite de sa sensibilité sociale à gauche. La seconde est consacrée à des personnalités célèbres…

L'animalier Jasmin Joseph au pays du conte de l’hibou

Wébert Lahens L’artiste-peintre Jasmin Joseph [1] - parmi les premiers artistes du Centre d’Art - s’est revêtu des oripeaux des traditions ancestrales, des coutumes de son enfance à la Grande-Rivière du Nord, de son éducation familiale pour inventer et conter une histoire qui nous restera dans la tête. Une histoire qu’il a tirée de la mythologie, des habitudes,…

Image publique et performance électorale

Kesler BIEN-AIMÉ Sociologue et photographe La stratégie électorale et son marketing de plus en plus spécialisé manifestent un grand besoin d’image et d’expertise. Or, depuis les élections législatives et présidentielle de 2005-2006, cet objet discursif occupe une place remarquable dans la stratégie de prise du pouvoir. Quel est son poids affectif dans la…

Espaces de création sur le vif à Artisanat en fête

Claude Bernard Sérant Au Parc Historique de la Canne à Sucre, Louis-Charles Lubérus, 4 ans, fait des petits pains avec de l’argile. Des pains moulés dans la terre glaise qu’il compte offrir à sa maman. Le petit Louis a des yeux aussi ronds que sa tête. Ne venez pas diluer l’attention d’un enfant concentré sur son travail. À Artisanat en fête, il est boulanger.…

Les dieux vodou dans l’intimité d’une famille blanche de l’Alabama

Claude Bernard Sérant « Je trace mon vèvè au beau milieu de votre salon. Je couvre de drap rouge la table familiale ». Vous imaginez une telle phrase prononcée par un poète noir dans le salon d’une famille blanche, ku klux klan de pure souche aux États-Unis, au temps où l’on pendait les Nègres dans des branches des arbres comme d’étranges fruits ! Vous…

Le Mupanah immortalise Jean-Jean Roosevelt

Ce fut tout un pays qui a reçu Jean Jean Roosevelt en automne 2013 à l’aéroport Toussaint Louverture, au retour de sa participation au jeux de la Francophonie. Tenue à Nice, province de la France, l’activité a réuni du 6 au 15 septembre, 3 000 compétiteurs venus de 75 pays, aux épreuves culturelles et sportives. Dans ses bagages, l’auteur de « Donner le…

Le Paris Populaire à l’IFH

Ceux qui fantasment le Paris « Bon Chic Bon genre » seront déçus par le volet, à l’Institut français d’Haïti de l’exposition « Un haïtien à Paris » de Gérald Bloncourt. Qu’ils en soient prévenus ! Pas de photos de bourgeois se pavanant dans leur toilette de grandes marques sur le parvis de Notre Dame. Pas de silhouettes de rêve avec des sacs de shopping…

Bougie lakaye: de l’arôme à Artisanat en fête

Au Parc Historique de la Canne à Sucre qui a ouvert ses portes, les 12 et 13 novembre, à la 10e célébration du métier de l’artisan, ils étaient deux parmi les 200 créateurs à donner de l’arôme à la foire. Leslie Combette et Michelet Joseph ont tenu boutique, à l’angle de la Chaufferie coloniale, entre des étalages de bijoux et peinture sur tissu. Sous…

Mémoires libérées, exposition à MUPANAH

Réalisée par les Anneaux de la mémoire, cette exposition consiste à retracer les origines de l’esclavage et de tisser le lien culturel présent dans nos sociétés. Pour Michelle Frisch, directrice du Mupanah, l’implication de l’institution qu’elle dirige dans cette activité atteste du fait qu’elle favorise la diffusion de connaissances liées à l’histoire…

Ansy Dérose pour le patriotisme aux prochaines joutes électorales

L'art d'actualité est éphémère. La musique « Nou vle » d’Ansy Dérose, composée en 1987 pour signifier l'ère démocratique, garde pourtant toute sa fraîcheur en invitant le citoyen à remplir son devoir civique. C’était la renaissance haïtienne. Chaque candidat s’apprêtait à prendre le destin de la nation. Le peuple, avec son bulletin, la clef du pouvoir.…

Agenda

Cinq glorieuses | Commémoration 1946-2016: commémoration des Cinq glorieuses, du 16 novembre au 3 décembre 2016. Au programme : Expositions, conférences, projections, spectacles. Exposition 1: IFH, 16 au 30 nov. 18h. Adresse : 99, ave Lamarinière, Bois-Verna. Quatre-Chemins | 13e édition Du 21 novembre au 3 décembre 2016, divers espaces culturels de la capitale,…

Jean Ronald Laratte à Artisanat en fête

Ce samedi, il fait beau temps. Le ciel est clair au Parc Historique de la Canne à Sucre. Les visiteurs vont et viennent. Des informations circulent sur les artisans dans l'espace empli de paroles. Un haut-parleur diffuse les interviews que Magic 9 réalise en direct avec les vedettes du moment. C’est l’heure idéale pour vanter ses produits. Promotion, autopromotion…

Coup d’envoi du 4e festival cinématographique ibéro-américain

À 5h p.m., la salle UNESCO de FOKAL, clairsemée, ne présageait pas une si bonne soirée. 5 minutes plus tard, le standard annonça quelques minutes de retard. Il fallait attendre des retardataires. Une circulation dense sur Port-au-Prince ce jour-là en est la cause. Une vingtaine de minutes plus tard, tout est prêt pour lancer le festival. La salle se remplit, les…

Artisanat en fête, une foire pour petits et grands

Kémissa huit ans, Aglaé six ans et Alvin quatre ans, sont trois des milliers d’enfants qui ont foulé le bitume du Parc Historique ce week-end dans le cadre de la dixième édition d’Artisanat en fête. Les trois mômes, avec le feu vert de leurs parents ou personnes les accompagnant ont, accepté de donner leurs avis sur l’activité. Pour la plus grande, c’est…

L’indigénisme haïtien : Des artistes du mouvement (IV)

On ne peut pas parler des indigénistes haïtiens sans mentionner ces étrangers qui ont apporté une contribution significative à l’avancement du mouvement. Né à Guantanamo, Cuba, mais Dominicain de nationalité, il y avait Xavier Amiama (1910-1969). Il avait été l'élève d'une grande artiste dominicaine, Celeste Woss y Gil, qui dispensait des cours dans son…

Créer dangereusement : un grand coup de coeur

Identité et mémoire constituent sans doute les lignes de force récurrentes de l'univers romanesque de Edwidge Danticat. Son oeuvre, à bien des égards, est révélatrice de son enracinement perçu non pas uniquement comme une esthétique à la Beckett ou à la Derrida ( deux auteurs emblématiques qui écrivaient loin de leur terre natale), mais comme une exaltation…