Festival

Les Étonnants voyageurs sur nos routes

Manifestement, la 4e édition des Étonnants voyageurs condensent un programme riche en trois jours. Le Nouvelliste présente une once de ces activités dans ses colonnes.

Publié le 2016-11-29 | Le Nouvelliste

National -

Le festival « Étonnants voyageurs », qui a lancé sa 4e édition dans les jardins du ministère de la Culture, le lundi 28 novembre, est de retour. Pour l’écrivain Lyonel Trouillot, au cœur de cette célébration littéraire avec ses pairs venus d’un peu partout, cet événement sera « une rencontre, non pas d’écrivains entre eux, mais entre des écrivains d’Haïti et du monde, une cinquantaine au total, avec le public et le lecteur haïtien en général et la jeunesse scolaire et universitaire en particulier ». Plusieurs fois reculé, Étonnants voyageurs tiendra lieu pendant trois jours. Du 1er au 3 décembre 2016, Port-au-Prince et quelques villes de province (Cayes, Cap-Haïtien et Gonaïves) accueilleront écrivains et public sur le thème « La construction de soi ». Pour la directrice de la Bibliothèque nationale d’Haïti (BNH), Emmelie Prophète, Étonnants voyageurs sera un vrai moment de partage dans les lieux de rencontre fixés dans le chronogramme des activités prévues. Quelques activités… Le jeudi 1er décembre, 10h30 a.m., la BNH ouvre les activités avec un thème cher au festival : l’écriture de la révolte qui réunira Lyonel Trouillot, Velibor Oli, Earl Lovelace, In-Koli Jean Bofane. Cette causerie sera suivie sous le coup de 3h p.m. des ateliers d’écriture. Ils seront animés par Lyonel Trouillot, Faubert Bolivar et Henry Kénol. 4h15 p.m. Les écrivains auront l’occasion de traiter ce thème : d’où viennent les textes ? Les intervenants sont Frankétienne, Michel Le Bris, Jean Rouaud, Lyonel Trouillot et Earl Lovelace. Tout un éventail d’activités est prévu à la Bibliothèque nationale. Au programme, l’incontournable Dany Laferrière, ce grand voyageur de la littérature qui a fait de la bibliothèque une seconde patrie. Au même jour, sous la tonnelle de la Fokal : l’enchantement du monde. Dans le cercle, Dominique Batraville, Miguel Duplan, Kei Miller, Gary Victor. 11h a.m. Frankétienne, P. Constant, Louis Philippe Dalembert prennent rendez-vous avec le public au Manoir des lauriers, à Bourdon. À la même heure, à l’Institut français en Haïti : insurrection poésie. Des voix de poètes animeront cet espace : Yvon Le Men, Bonel Auguste, James Noël, Inéma Jeudi, Coutechève Lavoie Aupont. Vendredi 2 décembre. En province. Une dizaine d’auteurs, parmi lesquels Gary Victor, Pierre-Michel Chéry, Bernard Chambaz, Edouardo Espina, Claude C. Pierre, Patrick Maurus se déplaceront dans d’autres villes d’Haïti pour des rencontres avec les scolaires et le grand public dans les Alliances françaises. Retour à la Bibliothèque nationale pour un état des lieux sur les maisons d’édition haïtienne. Le 3 décembre, aux environs de 10h, la littérature haïtienne de langue créole sera à l’honneur. Les intervenants : Ricardo Hyppolite, Anivince Jean-Baptiste, Pierre-Michel Chéry. 3h p.m. Encore à la BNH. Dany Laferrière, Emmelie Prophète, Évelyne Trouillot, Marie-Alice Théard aborderont Amour, Colère et Folie de Marie Vieux Chauvet. À l’Institut français, à partir de 4h p.m., le débat s’ouvrira avec Louis-Philippe Dalembert, Dany Laferrière, Michel Le Bris, Odnell David autour de cette problématique : Construire / reconstruire. Reconstruire, aménager, développer, tout une politique qui relève de la participation de la population. « Habiter le monde est aussi le peupler de son imaginaire. »

Réagir à cet article