Friends of Haiti et ses partenaires volent au secours du parc La Visite

A l’initiative de Friends of Haiti et de ses partenaires, environ quatre-vingt personnes ont pris part, le lundi 6 juin 2016, à la salle Nadim de l’hôtel Royal Oasis à Pétion-Ville, au cocktail de lancement du projet « Un million d’arbres au parc La Visite ». Cette initiative poursuit l’objectif de reboiser un point de conservation d’eau au bassin versant et un reboisement forestier intensif engageant la population. Les premières mises en terre débuteront en août 2017.

Publié le 2016-06-10 | Le Nouvelliste

National -

Réalisé dans une ambiance d’harmonie et de grandes retrouvailles, ce cocktail de lancement officiel du projet « 1 milyon nan pak La Vizit (1MPLV) : Randevou nou tout ! (en français, 1 million d’arbres au parc La Visite, c’est notre rendez-vous », sonne comme un appel à la responsabilité collective. Réalisé sous la férule de l’organisation Friends of Haiti (les amis d’Haïti), ce projet fédérateur implique plusieurs institutions et personnalités de la société. Dans ses propos de bienvenue, Magalie Théodore, présidente de Friends of Haiti et principale porteuse du projet, a indiqué que cette initiative poursuivait l’objectif de reboiser un point de conservation d’eau au bassin versant et un reboisement forestier intensif engageant la population. « Un million d’arbres seront plantés au parc La Visite, une aire protégée située dans le département du Sud-Est, commune de Belle-Anse. Il s’agit donc d’un projet pilote qui s’étendra à l’échelle nationale afin de réaliser un reboisement effectif du pays et de conserver les eaux des bassins versants », a-t-elle expliqué. Les propos de Magalie Théodore ont trouvé un écho retentissant auprès de Martine Théodore, l’agronome Arcène Bastien, le sénateur du Sud-Est Dieupi Chérubin, Nesmy Manigat (ancien ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle) et l’actuel ministre de la Planification et de la Coopération externe, Me Aviol Fleurant, qui, tour à tour, ont mis leur mot. Ces personnalités ont applaudi l’initiative et donné la garantie d’y apporter leur part de don. Accueillant à bras ouverts ce projet, le ministre de l’Environnement, Simon Dieuseul Desras, estime pour sa part que celui-ci revêt une importance capitale dans la mesure où il vise directement le ministère dont il a la charge. « Sur un ton plus incisif, il s’inscrit également dans la démarche de contribuer au redressement du désastre écologique auquel nous faisons irrémédiablement face, condition indispensable à la réalisation, selon les objectifs du millénaire, d’un changement climatique sans heurt », a-t-il fait savoir. Conscients des efforts qui demandent à être consentis pour sa mise en œuvre et résolument décidés à travailler en réseau, les partenaires de ce projet de reboisement, annonciateur d’autres initiatives de cette même nature, se donnent rendez-vous en août 2017 pour la mise en terre des plantules dont la production se fera à dessein sur le site du Parc.

Réagir à cet article