L’Hôtellerie-Restauration en Haïti, un secteur en pleine activité

Il y a une vingtaine d’années, dire à ses parents que l’on fait le choix de l’Hôtellerie-Restauration comme carrière était impossible. Les métiers traditionnels étaient privilégiés dans le choix d’études des jeunes finissants. Aujourd’hui, avec l’explosion des établissements hôteliers et de restauration sur le marché, de nouveaux métiers voient le jour et nombreux sont ceux qui empruntent cette carrière… Jean-Paul GUILLOBEL, Hospitality & Event Marketing Consultant en Haïti, vous parle de ce secteur qui ne fait qu’évoluer.

Publié le 2015-03-02 | Le Nouvelliste

Quand j’ai décidé de choisir l’Hôtellerie-Restauration comme carrière, ce fut le drame dans la famille. Autant ma mère me supportait dans cette direction, autant d’autres membres de la famille très proches furent intensément réfractaires à cette décision. Toutes les raisons furent bonnes pour me décourager à poursuivre cette voie : « Tu n’as pas d’hôtel et tu veux faire de l’hôtellerie », « L’hôtellerie est un métier à vice », « L’hôtellerie ne rapporte pas aux employés », « Tu n’as pas de vie sociale quand tu travailles en hôtellerie » ; autant de commentaires qui m’ont été présentés. Grâce au support et à l’appui de ma mère, j’ai eu la chance de faire des études de Gestion hôtelière et touristique au sein d’une École de Commerce réputée de France. Peu après mon retour, j’ai pu assister de 2011 à 2014 au travail colossal de mise en tourisme de la destination haïtienne par le gouvernement. Nombreuses sont les destinations touristiques de l’île qui ont été aménagées pour mieux recevoir une clientèle cosmopolite. Les efforts et les réalisations sont très importants. Afin qu’ils soient durables, ils nécessitent un suivi dans le temps. Nous espérons que les gouvernements à venir feront également du tourisme un pilier de leur politique gouvernementale. Il demeure important que l’État haïtien investisse dans ce secteur. Alors que la génération X ne considérait pas l’hôtellerie comme un choix de carrière, aujourd’hui, la génération Y considère l’hôtellerie de plus en plus. En effet, bon nombre de jeunes choisissent cette filière. Nombreux sont ceux qui vont étudier le Management Hôtelier en République dominicaine, doté de formations intéressantes à coûts abordables. Une quantité embryonnaire choisit l’Europe qui possède les formations les plus réputées. Certains jeunes vont aux États-Unis pour des études culinaires. En Haïti, la formation est moins étoffée, néanmoins il existe bon nombre de structures proposant ce genre de cours. Les hôteliers ne sont pas encore tout à fait satisfaits des prestations. Il reste encore beaucoup d’améliorations nécessaires dans ces institutions. Si parfois la théorie est bancale, la pratique reste peu qualitative. Aujourd’hui, il existe bon nombre de jeunes bien formés ayant eu des formations internationales. La réalité du secteur est complexe : La frustration en relation aux structures existantes toujours très conventionnelles, souvent en retard par rapport aux réalités internationales et pas assez ouvertes à la créativité et au modernisme; Les salaires peu compétitifs et les avantages sociaux presque inexistants par rapport aux autres secteurs d’activité; L’organisation familiale de certaines structures ne permettant pas d’évolution dans la hiérarchie professionnelle; La Direction générale pour les groupes familiaux est souvent issue de la famille tandis que pour les chaînes internationales, elle est issue de l’étranger; Le Management dans les groupes familiaux est local tandis que dans les chaînes internationales les étrangers sont privilégiés; Souvent, les Managers choisis dans ces chaînes ont déjà une expérience au sein de celles-ci et ont l’habitude de la méthode de travail utilisée. Ils se révèlent parfois inadaptés à la compréhension fort complexe du micromarché et de la main-d'oeuvre; Ces managers internationaux se plaignent du manque de préparation professionnelle de la main-d’oeuvre haïtienne. Ils affirment qu’il est difficile d’appliquer des standards internationaux avec des employés non formés ou mal formés. Également, les managers étrangers font souvent face à la barrière de la langue; Dans le futur, les chaînes internationales verront la nécessité de fournir des services également plus adaptés à la réalité du marché. La clientèle haïtienne se plaint souvent dans les établissements internationaux d’une cuisine qui ne correspond pas à leur culture culinaire; Il faut cependant se rappeler que la clientèle locale et même celle de la diaspora apportent quand même des revenus non négligeables en consommation au restaurant, en évènementiel (conférences, mariages, évènements ...). C’est également cette clientèle qui continue tant bien que mal à fréquenter les établissements lors des problèmes politiques, etc. Et nous savons qu’Haïti subit toutes les décennies, des révoltes sociopolitiques importantes; Le manque de formation professionnelle de différents protagonistes du secteur, qui majoritairement ont appris sur le tas et qui parfois gardent des réflexes non adaptés à la mondialisation; Certains grands groupes familiaux préfèrent traiter avec des Haïtiens, ce qui leur permet de fournir un service pouvant répondre tant aux réalités locales, qu’aux réalités internationals; Le copinage dans l’attribution des postes est fort important impliquant souvent des gens incompétents pour ledit poste; La gestion de la clientèle est parfois faite avec difficulté; Le snobisme de certains managers est parfois décrié par la clientèle de la diaspora et de la classe moyenne; La gestion même des plus grandes structures en PME; Pour le moment les métiers au sein du secteur qui sont les plus considérés, recherchés et mieux payés sont les postes de : Chef Cuisinier, Food & Beverage Manager, Event Manager (difficile à trouver les éléments bien formés pouvant réaliser ce poste); La tendance de la clientèle à être attirée par le « tout nouveau tout beau » et tout aussi vite se dé-fidéliser. Les horaires de travail fort importants pour une rémunération figée des employés; Les compressions de la masse salariale souvent considérables aux premiers mois d’ouverture d’un hôtel et durant les saisons de crises économiques; Il est clair que l’ouverture de nombreux établissements au mobilier fort moderne amplifie la compétition dans le secteur. Il est intéressant de constater une croissance du taux d’études affiliées à ce dernier. Aujourd’hui le travail de fond de formation doit être entrepris : il est important que l’État fasse de la formation en matière touristique une priorité. Il est prépondérant de mettre sur place des structures touristiques efficientes. Nous devons nous assurer de la « qualité » du « service » afin de ne point décevoir la clientèle. Rappelons que cette industrie implique différentes ramifications et peut permettre l’essor de différents types de métiers et d’entreprises connexes. Le secteur du tourisme peut avoir un bel avenir devant lui si l’intégration des populations locales et un tourisme durable sont considérés tout en s’assurant de la stabilité sociopolitique du pays. Longue vie au tourisme ! Jean-Paul GUILLOBEL jeanpaulguillobel@gmail.com Février 2015
Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".