Célébration du premier anniversaire de la Police communautaire

La Direction départementale de l’Ouest (DDO) a procédé, le mercredi 13 août, dans les locaux du commissariat de Delmas 33, à la célébration du premier anniversaire de la Police communautaire. Ce jeune corps de la PNH composé de 80 agents, vise le rapprochement de la société en vue de résoudre les problèmes sociaux de base dans la communauté, notamment la délinquance et la criminalité.

Publié le 2014-08-14 | Le Nouvelliste

National -

Dans les locaux du commissariat de Delmas 33, les personnels de la Police nationale d’Haïti et ceux de la police onusienne ont convivialement pris part à la célébration du premier anniversaire de la Police communautaire (PC). Ce jeune corps de la PNH représente un pont jeté dans les communautés, susceptible de créer des relations de confiance entre celle-ci et l'entité en général. Pendant ses 12 mois de fonctionnement, le bilan de la PC a été appréciable, selon le responsable départemental de la Police communautaire, Jean Ismagne Auguste. Le rapprochement de celle-ci avec la communauté, à travers ses interventions dans les quartiers à risque, la promotion de la paix par des jeux éducatifs, l’organisation de tournois de football et conférences-débats, s'est révélé profitable. « La meilleure façon de toucher la société et de lui faire comprendre que la Police nationale d’Haïti est sienne et restera un outil imposant et important au fonctionnement tant politique que social de cette société, c’est de se rapprocher d'elle », a indiqué le chef de la DDO, André Jonas Vladimir Paraison. Une tâche qui se révèle compliquée, selon M. Paraison qui, de ce fait, appelle les agents à s'armer de patience dans leur noble mission. « La Direction départementale de l’Ouest est là pour vous accompagner dans les moments sombres », assure-t-il. De son côté, la secrétaire d’Etat aux Sports et à l'Action civique, Gabrielle Hyacinthe, souhaite un grand succès à cette branche de la PNH. La secrétaire d'État dit espérer qu’elle sera à la hauteur de freiner la délinquance et le banditisme dans la société. « La violence et l’insécurité dans les ménages restent un problème public de premier ordre pour le gouvernement en place. Ainsi, dit-elle, le Premier ministre m’a donné une feuille de route avec un mandat précis de mettre en œuvre une stratégie capable d’endiguer ce problème et de venir en aide à ceux qui en sont victimes ». Plus loin, Mme Hyacinthe a exprimé sa satisfaction en ce qui concerne les rapports entre des jeunes et la police communautaire. L’objectif de la Police communautaire est de travailler en étroite collaboration avec la population en vue d’établir une relation de confiance avec la PNH. Une coopération plus étroite entre la population et la PNH permet d’améliorer le partage d'informations, de mieux faire le suivi des griefs et des plaintes, de faire un suivi plus rapide et d’adopter des mesures correctives.

Réagir à cet article